Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le permis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Helly H. Roell'
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 709
Age : 23
Localisation : Dans mon rêve
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Le permis   Lun 18 Juil 2011 - 20:54

Il semblerait qu'il n'y ait pas de sujet portant sur "Le permis", donc j'en profite (en espérant que ce sujet est accepté).

Vous vous demandez surement, mais que va-t-on dire sur le permis?!

Je propose, pour ceux à qui ça intéresse, de raconter comment s'est passé leur passage du permis (péripéties, chance, malchance ...), et de pourquoi pas, dans la mesure du possible, donner quelques conseils à ceux qui ne tarderont pas de le passer.

Pour ma part:

J'ai passé mon permis du premier coup, fort heureusement. C'était le matin dans de bonnes conditions avec une inspectrice qui malgré son apparence de "bourreau d'enfants" avait la réputation de donner "facilement" le permis. Néanmoins, une fois l'examen achevé, je n'étais pas sur de l'avoir car j'avais fait une manoeuvre qui semble-t-il, n'éxistait pas vraiment ou du moins qui ne m'avait pas été enseignée: rangement en épi marche arrière. xD

Petits conseils:
- N'oubliez pas de faire la vérification du début: réglage du volant, des rétros, du siège.
- Pensez à demander si tout le monde est attaché et si les portes sont bien lockées.
- Dans la mesure du possible, passez la 4ème, pour la conduite économe.
- N'ayez pas peur de rouler à la vitesse demandée et tolérée, ne roulez donc pas trop lentement.

Voilà, à vous! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud-kun
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 582
Age : 25
Localisation : Région namuroise, Belgique
Date d'inscription : 22/03/2008

MessageSujet: Re: Le permis   Lun 18 Juil 2011 - 21:44

Moi, j’ai dû le passer deux fois pour l’avoir, ce foutu papier rose ! Grrrr
Et si j’ai raté la première fois, c’est à cause de l’examinateur, bien entendu… oui, ça ne peut être que pour cette unique raison. J’hésite à raconter, ça pourrait faire remonter quelques mauvais souvenirs.

Allez. Soyons masochistes, allons-y.

En guise de préambule, je dirais que j’ai plutôt intérêt à mesurer mes propos car je n’ai pas de réel motif pour me plaindre d’avoir dû recommencer l’épreuve pratique : effectivement, en Belgique, passer le permis est très accessible financièrement. L’auto-école (le « code ») n’est pas obligatoire, on peut apprendre avec n’importe qui ayant plus de huit ans de pratique sur la route, et l’examen doit coûter quelque chose comme 35 €.

Bien. La première fois que j’ai dû donner ces 35 €, j’ai échoué à cause de fichus travaux (c’est drôle de constater que cette même entreprise qui gérait ces travaux est aussi celle qui m’emploie comme jobiste en ce mois de juillet Rolling Eyes) et de leur panneau de signalisation improvisé. Je devais aller tout droit mais les agents avaient placé derrière leur camion un panneau bleu avec une flèche vers la gauche, ce qui signifie en fait « dévier vers la gauche pour éviter les travaux ». Moi, je l’ai interprété « tourner dans la rue à gauche ». Ça n’aurait été grave, mais ladite rue était réservée aux riverains et fournisseurs. Fail, retour à la case départ.

La seconde fois, ça s’est globalement bien passé, si ce n’est que dans les petits tests préliminaires, « avant de partir sur la route » (montrer ce qu’on connait du moteur, actionner les feux, les essuie-glaces et tout le bazar), j’ai mis approximativement cinq vraies minutes à ouvrir le capot. Razz Et je me suis aussi fait engueuler par l’examinateur parce que j’ai osé soupçonner un piège de sa part quand il m’a demandé de stationner devant une sortie de garage. « Mais on NE peut PAS faire de pièges ! Vous n’avez pas lu les papiers ? » J’ai failli répondre que si, connard, j’avais lu les papiers mais que sa face de rat ne me revenait pas. Je me suis retenu, sinon j’étais bon pour une troisième fois dans les dents. Rolling Eyes

Mes conseils rejoignent ceux de Helly H. Roell’ :
• Regardez toutes les quinze secondes dans les rétros, même exagérément.
• Ne contredisez pas l’examinateur, l’examinateur a toujours raison. ^^
• Ne roulez pas 5 km/h en-deçà de la limitation de vitesse (et surtout pas au-dessus), on vous dira que vous avez une conduite défensive.
• Si le feu est rouge, rétrogradez bien à l’avance, ne soyez pas pris de cours.
• Si on vous dit de quitter la voiture comme si vous partiez faire une course, verrouillez les portes, vous êtes censé être seul. Wink
• En règle générale, montrez que vous êtes maitre de votre véhicule.

Bonne chance à tous ceux qui le passeront prochainement !


Dernière édition par Cloud-kun le Lun 18 Juil 2011 - 23:53, édité 2 fois (Raison : fôte d’ortaugrafe)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cl0ud-nine.deviantart.com
Sacrilej
4ème officier
4ème officier


Masculin Nombre de messages : 959
Age : 24
Localisation : Las Noches, troisième tour en partant de la droite
Date d'inscription : 22/05/2010

MessageSujet: Re: Le permis   Lun 18 Juil 2011 - 21:44

Eh bien, continuons.

De mon côté, je l'ai passé il y a près d'un an, du premier coup. C'était également par un matin ensoleillé, avec la même inspectrice qui l'avait refusé à ma soeur - autant vous dire que j'avais le trac, et pas qu'un peu - et qui s'est avéré véritablement sèche et cassante, au point que j'ai fortement douté pendant les deux jours qui ont suivi l'épreuve - ayant en plus commis une très légère erreur en abordant un rond-point.

Au niveau des conseils, que dire ?
    - Vérifiez, et deux fois plutôt qu'une, tout ce qui est nécessaire à la conduite, même ce que vous jugez inutile : rétroviseurs, siège, portes, volant, etc.
    - N'hésitez pas à vérifier les angles morts à outrance : à chaque virage, chaque rond-point, dés que vous amorcez un changement de direction. Ca paraît parfois franchement inutile, mais l'inspecteur apprécie.
    - De même, regardez dans tous les rétroviseurs existant, toutes les dix secondes grand max, au risque de passer pour un débile affublé d'un tic nerveux.
    - Faites très attention à votre choix lors de la manoeuvre libre (chose à laquelle je n'ai étrangement pas eu droit, l'inspectrice ayant préféré me faire exécuter trois manoeuvres) : j'ai souvenir d'un ami qui a décidé de faire un demi-tour. Dans une rue à sens unique, bien sûr. Très mauvais.
    - Potassez à fond votre manuel du code : les deux questions qu'on vous posera sont parfois assez vicieuses. Pour exemple, l'une des miennes portait sur l'utilisation des feux de brouillard avant, à ne pas confondre avec les feux arrières - ce que j'ai d'ailleurs fait :ouf:!.
    - Ne soyez pas trop stressé : on ne fait rien de bon au volant d'une voiture quand les genoux jouent des castagnettes et que le levier de vitesse tremble sous les doigts.


Ce s'ra tout pour l'instant ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu
*Modo Traductueur*


Masculin Nombre de messages : 2857
Localisation : Sylas hasst, beherrscht, zerstört, besiegt, besteht !
Date d'inscription : 18/12/2005

MessageSujet: Re: Le permis   Lun 18 Juil 2011 - 22:04

Peuh, de mon temps le permis était réservé à une vraie élite, fallait le mériter pour l'avoir. Pas comme maintenant ou y'a ces conneries de conduite civique et écologique ... P'têt pour ça que j'l'ai eu à la 4ème fois.

Bon sinon le seul conseil que j'donnerais est de profiter au maximum de la conduite accompagnée pour nouz'aut les français et apparement y'a la même chose en belgique. Faut savoir que quelqu'un qui passe son permis après la conduite accompagnée n'est apprenti que deux ans, paye moins cher d'assurance et deux trois autres trucs.

_________________
membre de Gibberish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://purity.bobfuck.net/?show=4382
Bok-Sil
Mouchard
Mouchard


Féminin Nombre de messages : 41
Age : 31
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Le permis   Mar 19 Juil 2011 - 15:20

Hmpf ... Bon sang que ça me paraît loin le permis ! Est-ce que je m'en souviens encore ?? (attention, mamie parle ... xD)

J'ai beau me retourner le cerveau (oui je suis très forte) je ne me rappelle pas de tout ... Je sais juste que notre point de départ était un parking dont la sortie donnait sur une rue qui était une priorité à droite. Nous avions la priorité. Mais qui dit priorité ne dit pas forcément "sortir sans ralentir et sans regarder qui arrive". C'est l'erreur grossière qu'a fait la fille avant moi. Donc son examen a duré environ une minute trente avant que l'inspecteur ne pile, lui fasse faire marche arrière et lui demande de descendre en lui lançant un joyeux "à la prochaine fois !"

Gloups. Elle sort du véhicule en larmes, on m'appelle. Re-gloups. Je monte à mon tour et me retrouve face à l'inspecteur qui m'avait reçue le jour où j'avais passé mon code un an et demi auparavant (pour la conduite accompagnée) et qui vraisemblablement se souvenait de moi ...

"Ah vous tremblez moins aujourd'hui !"

... Oui, parce que le jour du code quand j'ai du présenter ma convocation et ma carte d'identité que je tenais devant lui, je tremblais tellement de stress qu'il m'avait dit "si vous arrêtiez de trembler, je pourrais peut-être lire votre nom".
Bon, ça, c'est fait et ça met super à l'aise ... Je règle le siège, les rétroviseurs machin tout ça et c'est parti. Je ralentis à la sortie du parking, personne, je passe, en avant marche.
Contrôles réguliers dans les rétros, l'inspecteur ne s'occupe pas spécialement de moi plus occupé à raconter son dernier dîner au restau avec mon moniteur. Super, on arrive à un croisement, je ne sais pas où je vais, il ne me dit rien, je continue donc tout droit. Logique.

"Ah, j'ai oublié, il fallait tourner à droite"

Super ...

"C'est pas grave, on va passer par là"

Par là. Mais ... Par là, si je me rappelle bien, ça mène tout droit vers la rue la plus étroite du centre ville non ? Ah ben oui j'avais raison ... Là, on remercie de ne pas avoir une bonne voiture américaine à l'ancienne et bien large, sinon c'était sûr, on passait pas (Oui, je me fais des réflexions étranges ... On me répète souvent que je suis bizarre de toute façon). Je m'arrête au début de la rue, ouvre la fenêtre et rabat mon rétro et je stresse à mort pour ne pas accrocher lors de mon passage dans cette rue. Heureusement, je l'avais faite deux fois pendant mes leçons de conduite un an et quelques auparavant, j'ai géré. OUF.

A cette époque (oui, oui je ne suis pas loin de m'apparenter aux dinosaures), c'était le début des réformes pour le permis de conduire. Sauf que moi j'ai eu droit à quatre manoeuvres et six questions techniques. Mon examen de permis de conduire a duré un peu plus de trente minutes et je me rappelle qu'un pote de lycée que j'avais retrouvé m'avait dit quand je suis revenue : "on a cru que t'avais eu un accident vu que vous ne reveniez pas" ...
Bref, un créneau avec mon moniteur qui, me sachant totalement nulle pour ça, me faisait discrètement des signes avec un doigt pour me montrer quand contrebraquer et tout et tout.

"J'te vois !" lance l'inspecteur.

Pour la discrétion, on repassera. Je réussis à peu près à me garer correctement, l'inspecteur ouvre la portière :

"On peut passer le balais"

On repart. Clignotant, contrôle avant de déboîter. Rangement en bataille arrière un peu plus loin. Demi tour sur route, on s'arrête. Actionnez le clignotant droit, l'anti-brouillard arrière, ouvrez le capot, montrez moi le niveau d'huile et d'autres trucs que j'ai oublié, je n'en voyais pas la fin.
J'avais comme qui dirait l'impression qu'il ne m'aimait pas trop. Ah si, je me souviens d'une question. Enfin, la formulation en elle-même pas vraiment, mais c'était en gros "qu'est ce que ça signifie si les clignotants clignotent plus vite que la normale. Bon, ça va, j'avais la réponse "qu'une ampoule va ou a déjà grillé". On remonte en voiture, on retourne au point de départ : marche arrière en courbe. Revenez là-bas.
Il note tout un tas de trucs pour terminer par : "c'est bon, veuillez passer de l'autre côté pour venir chercher votre papier".
Le petit "piège" de la fin, il fallait bien évidemment contrôler que personne n'arrivait avant de sortir du véhicule pour aller récupérer son papier, sans quoi, adieu le permis.

Je l'ai donc obtenu du premier coup, l'examen m'a vraiment paru étrange par rapport à mes ami(e)s. Et après, il a fallu que je tape un sprint à pied jusqu'à la gare qui se trouvait à l'autre bout de la ville pour pouvoir prendre le train qui me ramenait dans la ville où je fais mes études. J'ai à peine eu le temps de m'asseoir que le train partait. Je pense que c'est à ce moment là que j'ai réalisé que j'avais réussi.

Bon, ça date, mais mes conseils sont similaires à ceux précédemment cités, pas grand chose à rajouter de plus ... Sauf que j'espère n'avoir jamais à le repasser !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seltos
Mouchard
Mouchard


Masculin Nombre de messages : 18
Age : 25
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: Le permis   Lun 8 Aoû 2011 - 21:35

Passé en mai dernier, ça a été une dure journée, suivie d'un long week-end, car oui, je l'ai passé un vendredi en fin de matinée, j'ai espéré avoir la réponse le lendemain mais il m'a fallu attendre le lundi.

J'ai eu le chance que ma monitrice me propose une heure de conduite juste avant, alors que c'était son jour de congés et qu'il était 7h... Etant très déconneur, je lui sors des choses du style "bon, je vais faire toutes les gaffes maintenant, comme statistiquement c'est dur de faire plusieurs fois les mêmes dans une matinée, je serai peut-être sauvé" et là elle me dit la même chose qu'à chaque heure de conduite "tu manques de confiance en toi, j'en ai eu des biens pires que toi, des élèves".
Elle avait raison, je passais plus le permis parce qu'on me pressait qur parce que je me sentais près... Mais bon, un petit coup de vérifs, un petit parcours, quelques manoeuvres et paf, on arrive au point de rendez-vous. Je vois la monitrice qui part en expédition voir qui est l'examinateur ce jour, et me dit "Bon, lui c'est un ancien gendarme, donc fais attention à ce que tu dis, c'est le plus communicatif mais surtout le plus sévère".

Une fois dans la voiture, on tarde à partir, l'examinateur racontait sa dernière soirée avec une autre monitrice de mon auto-école, pas terrible, sachant qu'on avait déjà une heure de retard... Après quelques dizaines de mètres parcourus, je me rends compte que j'ai droit au même parcours que celui fait avec l'auto-école la veille... j'aurais pu tomber sur pire... le seul souci c'est qu'ils avaient commencé des travaux le matin même. Très fier quand il me demandait "Vous êtes capable de rejoindre Paris via l'autoroute depuis cet endroit" je faisais très attention pour me pas faire les erreurs de la veille, qui m'avaient fait griller un feu rouge, quand même... Donc un peu d'agglomération, un peu d'autoroute, de retour en agglomération, j'arrive près du parking pour les vérifs, je m'engage sur le rond-po.... pardon, le carrefour à sens giratoire et paf, une voiture arrive à fond, mordant au passage le terre-plein, met quand même son clignontant, mais du mauvais côté, et me rentre presque dedans, je freine, mais trop tard apparemment, je vois que l'examinateur a également mis le pied sur le frein, et il me dit "Il faut faire attention, garçon". Je repars mais dans mon esprit c'est fini. J'arrive sur le parking, il me pose les questions techniques, je réponds directement, puis on repart vers le point de rendez-vous, il me rend mes papiers et me dit "au revoir".

Je discute avec le fille qui devait passer après moi, je lui explique mes erreurs etc., mais je ne me faisais pas d'illusions, le coup du gars sur le rond-point m'avait gâché la journée. Tellement déçu que je suis directement rentré chez moi, plutôt que d'aller en cours l'après-midi. Je n'ai même pas appelé l'auto-école qui donnait les réponses, même si officiellement elle n'a pas le droit, vu que j'étais sûr de l'avoir loupé. Le week-end passe, tranquillement. Vient ensuite le lundi, même ne sachant pas encore la réponse officielle, je me dirige vers mon auto-école pour prendre une autre date, et sur le chemin, ma mère qui m'appelle et qui me dit que finalement, je l'ai quand même eu, et là, gros choc, je ne m'y attendais pas du tout.

Je pensais que le coup du rond-point était éliminatoire, mais peut-être l'examinateur avait-il pris en compte le fait que je ne sois pas le seul "fautif", certes, mais il est clairement dit qu'il faut rester maître de son véhicule, mêm dans ces cas là. Peut-être cela venait-il aussi du fait que malgré cet incident j'ai continué de rouler normalement, j'ai gardé mon sang-froid, sur le coup, on s'en fiche, on se dit juste " censored je l'ai !" et on s'empresse de le faire savoir à tout le monde.

Pour ce qui est des petits conseils, je dirais la même chose qu'en haut :

- les vérifications avant de partir sont essentielles, mais attention, n'oubliez pas de les refaire quand vous rentrez à nouveau dans la voiture, après les questions techniques, si vous êtes sortis, la monitrice à la place arrière n'avait pas remis sa ceinture, n'hésitez pas à le faire remarquer, tout en restant très courtois ;
- ne pas contredire l'examinateur, il est le roi, il a toujours raison ;
- quitte à passer pour un fou, regardez très fréquemment vos rétroviseurs, et surtout les angles morts, même dans des endroits où on a à peine le temps de passer, ça ne peut que vous être bénéfique ;
- même si ça peut paraître plus "sécurisé" ne roulez pas lentement, sans être moniteur, je dirais que laisser une marge de 10% de la vitesse maximale tolérée est un maximum, j'ai fait l'erreur de ne pas aller assez vite sur l'autoroute, et de suite l'examinateur me l'a fait remarquer avec un gentil "Même une fille elle roule plus vite que vous" ;
- surtout restez très calme, n'agressez pas l'examinateur à chaque pic qu'il vous lance, garder son sang-froid ne peut que vous aider, et évitez de fondre en larmes également ;
- évitez le copinage aussi, ou l'humour empathique, généralement ils ne sont pas dupes et n'aiment pas qu'on les prenne pour des abrutis.

Voilà je pense que j'ai dit l'essentiel, et bonne chance à ceux qui devront le passer :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helly H. Roell'
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 709
Age : 23
Localisation : Dans mon rêve
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Le permis   Lun 8 Aoû 2011 - 22:03

Seltos:
Citation :
je m'engage sur le rond-po.... pardon, le carrefour à sens giratoire et paf, une voiture arrive à fond, mordant au passage le terre-plein, met quand même son clignontant, mais du mauvais côté, et me rentre presque dedans, je freine, mais trop tard apparemment, je vois que l'examinateur a également mis le pied sur le frein, et il me dit "Il faut faire attention, garçon".

Elle venait de ta droite en te refusant la priorité?

En tout cas tu as du avoir un examinateur indulgent, peut-être qu'il n'avait que préparé son pied mais qu'il na pas touché la pédale ? lol Et puis comme tu l'as dit, je pense que cela n'a pas été éliminatoire parce que tu n'étais pas fautif, donc heureusement pour toi. ^^

Citation :
mais il est clairement dit qu'il faut rester maître de son véhicule, mêm dans ces cas là.

Tu l'avais vu venir? Si vraiment tu ne l'avais vu qu'à la dernière seconde tu n'y peux pas grand chose, nous sommes humains et nos réflexes ne sont pas électroniques.

Enfin bref, tant mieux pour toi que ça ne t'a pas privé de "l'or rose"! mdr


P-S: c'est toi sur ton avatar? Si oui, tu fais un peu peur. xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seltos
Mouchard
Mouchard


Masculin Nombre de messages : 18
Age : 25
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 28/04/2010

MessageSujet: Re: Le permis   Lun 8 Aoû 2011 - 22:32

Citation :
Elle venait de ta droite en te refusant la priorité?

En fait elle venait en face, nous nous sommes engagés en même temps, le rond-point étant très grand (assez grand pour mettre une cabane en exposition au milieu, ce qui au passage cache souvent la vue). J'avais ralenti et rétrogradé avant de m'engager, lui est vraiment arrivé à fond, je pensais vraiment avoir le temps de passer tranquillement, mais bon, mea culpa ^^

p.s : non ce n'est pas moi, je suis comment dire... dans un "meilleur état". C'est Syd Barrett, le fondateur de Pink Floyd.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Helly H. Roell'
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 709
Age : 23
Localisation : Dans mon rêve
Date d'inscription : 10/12/2010

MessageSujet: Re: Le permis   Lun 8 Aoû 2011 - 23:18

Ah oui d'accord je vois! En effet ce sont des situatiopns délicates! De toute manière, malgré que ce système fut "révolutionnaire", il reste néamoins dangereux, et notamment lorsqu'il y a quelques cons qui se croient tout permis!

Citation :
p.s : non ce n'est pas moi, je suis comment dire... dans un "meilleur état". C'est Syd Barrett, le fondateur de Pink Floyd.

Okay d'accord je ne connaissais pas! Excuse-moi pour cette lacune ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le permis   Aujourd'hui à 3:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Le permis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» permis
» Permis à points, sa va faire mal !
» Examens et permis de conduire (si vous le passez)
» Bloodsport aka tout les coups sont permis
» habitation sans permis de construire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bankai-Team [ScanTrad Bleach] :: divers :: Tout et n'importe quoi!-
Sauter vers: