Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'Art ou l'Usage du Vide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Un Seul
*Traducteur BKT*


Masculin Nombre de messages : 252
Date d'inscription : 25/07/2010

MessageSujet: L'Art ou l'Usage du Vide   Sam 27 Aoû 2011 - 21:03

Bien le bonjour à toutes et à tous,

Je propose de poursuivre le débat - animé - qui s'est tenu ici : http://forumbankai-team.forumactif.com/t11423p45-bleach-461-come-around-our-turn#328279

Nous deviserons donc de l'utilité du vide dans une oeuvre littéraire graphique - évidemment.

Libre à vous de choisir vos exemples, d'argumenter en faveur ou en défaveur de l'usage que les auteur(e)s font du vide dans leur(s) oeuvre(s).

Pour ma part, je reste dans le thème général du forum : Bleach. Pour ce faire, j'ai décidé de restreindre mes exemples à quelques chapitres en particulier : l'affrontement entre Tousen et Kaname.

La présentation d'un "nouveau personnage" :

  • http://www.mangareader.net/94-41110-7/bleach/chapter-384.html

  • http://www.mangareader.net/94-42482-5/bleach/chapter-386.html

Kubo, dans l'une de ses interviews, a expliqué que, lorsqu'il présentait un nouveau personnage, et je suppose, par extension, une nouvelle évolution de celui-lui, il préfère éliminer les décors pour accorder toute l'importance au personnage.

Premier exemple :

  • http://www.mangareader.net/94-41609-18/bleach/chapter-385.html

Cette planche est probablement le plus bel exemple de l'usage du vide, je trouve.

Komamura, tout au long du chapitre, a essayé de comprendre les motivations de son ami afin de se situer par rapport à elles. Il a entamé le dialogue. L'investissement dont il fait preuve pour son ami est touchant, le lecteur "lit" et "voit" cette volonté, cette persévérance. Komamura tente de réduire la distance "idéologique" qui s'est installée ; il garde encore espoir. En relisant le chapitre, je pense soudain que Komamura n'est pas du genre à envier la puissance du combattant adverse, il est fier de la sienne, fier de "l'idée qu'elle supporte" et il ne se soucie pas du rapport de force - devenu important - entre son ami et lui ; il ne ressent donc aucune infériorité. L'amitié n'est pas le prétexte à la jalousie. C'est beau.

Finalement, cette tentative de "réconciliation", de "reconversion", échoue - le masque se fend, Tousen n'écoute plus, il prend "visiblement" la parole et révèle ses véritables motivations -, Komamura se retrouve alors esseulé dans cette relation d'amitié. La solitude - le vide - est écrasante. L'espoir est mort. Il n'y a plus d'alternative ; le combat est inévitable.

Dans la troisième case, le vide est évocateur de la disparition de son ami, qui aurait dû se trouver là, en face de lui. Il baisse la tête, déçu, peut-être, de ne pas avoir été capable de le faire changer d'avis, peut-être, même, de ne pas avoir été là pour lui quand il en avait le plus besoin.
Je pense, donc, qu'ici, l'usage du vide est justifié.

Le contre-argument selon lequel tout cela ne soit qu'une coïncidence est admissible, même si de mauvaise foi.

Deuxième exemple :

  • http://www.mangareader.net/94-41609-20/bleach/chapter-385.html

Ici, j'ai l'impression que l'usage du vide nous force à nous mettre à la place du personnage. La phrase de Komamura acquiert non pas toute son importance au moment de sa formulation, mais au moment où le personnage à qui elle est destinée l'entend, l'assimile. Le vide est, peut-être, le "récipient" dans lequel celle-ci aboutit.

Le lecteur comprends - ou pas - que cette phrase n'a aucune incidence, alors que, pour lui, elle est pleine de sens, touchante. Kubo, par l'usage du vide, traduit l'absence de réceptivité du message transmis et offre un bel effet de contraste.

Troisième exemple :

  • http://www.mangareader.net/94-42482-12/bleach/chapter-386.html

Quatrième cas : la phrase est essentielle, elle mérite d'attirer le regard, qu'on se concentre sur elle, que l'on s'en impregne. Les mots sont forts. Le vide est, à mon sens, pleinement justifié.

Quatrième exemple :

  • http://www.mangareader.net/94-42482-21/bleach/chapter-386.html

L'instant se fige. Noir et blanc. Le regard du lecteur se porte sur la scène dramatique. L'image est un un peu comme un coup de poing. Le vide met en exergue cet effet dramatique. Le lecteur reste. Que ressent Tousen ? Hisagi ? Ce dernier est l'exécuteur. Il est noir, comme Tousen. Il tue son mentor. Dur. Vous l'aurez compris, j'ai adoré cette scène.

Cinquième exemple :

  • http://www.mangareader.net/94-42482-22/bleach/chapter-386.html

Les dernières cases s'obscurcissent - en rapport avec la cécité de Tousen qui reprend du terrain - et les phrases, très courtes, révèlent la gravité de la situation. Kubo n'aurait pas pu faire mieux. Oui, bon, il y a toujours moyen de faire mieux.

Enfin, j'aimerais attirer votre attention sur un fait, ici : http://www.mangareader.net/94-40673-16/bleach/chapter-383.html
Observez la différence de "fond" entre entre les troisième ou la quatrième cases et les deux dernières de la planche.
Si vous y voyez la même chose que moi, je pense qu'il n'est pas totalement impossible de considérer que l'argument selon lequel "s'il il n'y a pas de fond c'est parce que ce sont des combats aériens" tombe un peu à l'eau. L'usage du vide est prémédité, donc. Ou alors, je n'ai pas toutes les cartes en main pour lire et comprendre les particularités techniques de cette planche, auquel cas, j'apprécierais que l'on m'informe. Merci.

PS : Information inutile mais, étrangement, j'ai pris un grand plaisir à relire ces chapitres.

_________________
Koalas
Next 4 km
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Glorfindel
Capitaine
Capitaine


Masculin Nombre de messages : 4084
Age : 26
Localisation : Dijon
Date d'inscription : 23/07/2009

MessageSujet: Re: L'Art ou l'Usage du Vide   Sam 27 Aoû 2011 - 21:39

Je suis très satisfait de ce que je viens de lire, car je me rends maintenant compte que je lisais les chapitres un peu vite, et que je ne prêtais pas attention à ce genre de détails.

Les exemples sont pertinents, l'argumentation aussi, et j'ai pris une bonne leçon. Je suis donc parfaitement satisfait.

Pour ton dernier exemple, j'ai une interprétation. La tension à ce moment est à son sommet. Kubo veut nous faire comprendre, en impliquant le vide, que Shinji regarde Aizen avec une certaine intensité dramatique. C'est un regard d'un instant, si fulgurant et appuyé qu'il efface le reste. Et il prépare la planche suivante avec un beau chiasme graphique : Aizen de l'autre côté, étrangement presque hors-cadre. Peut-être parce qu'il est totalement détendu, pas du tout sur le même plan que Shini ? En tout cas, l'utilisation du vide prépare et dramatise la confrontation finalement abortée. C'est ce que j'en pense.

Je te remercie, L'Un Seul, de m'avoir remis sur le chemin du vide. Cependant, je ne comprends toujours pas la page du chapitre de cette semaine.

De plus, je pense qu'il ne faut pas abuser de cet effet en général. C'est faire preuve d'une certaine maîtrise, c'est sûr. Il y a une beauté certaine à penser que le vide est la forme suprême de la maîtrise du dessin, mais je ne le pense pas. A mon avis, faire ressentir le vide dans le "plein" est une étape encore "supérieure" (j'exagère, il n'y a pas de hiérarchie du tout, mais c'est pour l'image).

Il me semble que dans OP - en particulier pour la mort de BB ou d'Ace - on a le droit à la même utilisation. Bref, je préfère quand la composition repose moins sur un effet trop "visible". Mais ça, c'est personnel.

Merci en tout cas :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
#segadora
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 748
Age : 23
Localisation : in my mind
Date d'inscription : 31/05/2009

MessageSujet: Re: L'Art ou l'Usage du Vide   Sam 27 Aoû 2011 - 22:33

J'ai pas trop de problèmes avec tout ce qui est minimalisme, utilisation du vide dans la BD, perso, même si y'a des demarches qui me plaisent plus ou moins et certaines utilisations du vide qui sont plus ou moins codifiées (comprendre que c'est un effet archi-utilisé dans tel style d'oeuvre graphique).

Par exemple l'épuration lors de la presentation d'un personnage nouveau/ ou nouveau stade on le retrouve souvent dans les shonens (le but étant de focaliser le regard sur le perso en question et de pas être distrait par d'autres élements du décor), après en ce qui concerne la full-transformation de Tousen, dans les liens donnés par l'Un seul, sur fond totalement blanc avec quelques traits de poussière c'est une forme assez extremisé de ce genre de gimmick, et qui est assez osée donc très efficace malgré tout.

En revanche l'image qui exprime la solitude de Komamura, c'est un cadrage que j'ai peu vu et que je trouve particulièrement original, ce qui fait que ajoute encore plus à la classe du truc. C'est une utilisation que je trouve particulièrement interessant du vide.

En ce qui concerne la demarche de Kubo, globalement je dirais que c'est une application particulièrement jusqu'au boutiste du travail d'épuration façon shonen, efficace, plutot osé, mais en même temps prévisible, avec peu de cadrages vraiment innatendus. Ca m'empeche pas d'aimer son boulot graphiquement (le dernier chapitre m'a particulièrement plu à ce niveau la) mais plus le temps passe et plus je suis gonflé par les codes graphique façon shonen, mais Kubo j'admire quand même.

Sinon j'ai pas vraiment d'exemple précis d'utilisation magistrale liée au vide, mais le boulot de Kiriko Nananan est pour moi grosse claque visuelle. Je risque de déborder du cadre du topic et de l'oeuvre littéraire mais y'a aussi l'anime de Lain qui utilise le vide d'une façon hallucinante (tant pour le mode de lecture, que les décors, les personnages...) mais c'est franchement pas facile à bouffer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Art ou l'Usage du Vide   Aujourd'hui à 17:13

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Art ou l'Usage du Vide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Livre] Manuel de savoir vivre à l'usage des rustres et des malpolis
» [INFO] Batterie qui se vide très rapidement
» [ Problème ] mon crédit se vide tout seul
» stratification sous vide
» l'usage du Laser pour la conservation et la restauration des biens culturels, les 18-19 Juin 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bankai-Team [ScanTrad Bleach] :: Manga :: Autres mangas!-
Sauter vers: