Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 L'histoire sans fin

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
chado kun
3ème officier
3ème officier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Sam 6 Sep 2014 - 23:29

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumao To
4ème officier
4ème officier
avatar

Masculin Nombre de messages : 785
Age : 28
Localisation : En plein paradoxe
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Dim 7 Sep 2014 - 0:10

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chado kun
3ème officier
3ème officier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Ven 12 Sep 2014 - 22:53

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumao To
4ème officier
4ème officier
avatar

Masculin Nombre de messages : 785
Age : 28
Localisation : En plein paradoxe
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Lun 15 Sep 2014 - 18:17

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chado kun
3ème officier
3ème officier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Sam 20 Sep 2014 - 19:30

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie. Au coup de batterie, Am et Stram, par instinct, se mettent à jouer et Lucien prend le lead vocal sur son piano. Willy suit le mouvement d'un geste assuré qui rappelle qu'il était le patron des batteurs. Tout le chalet se met à vibrer sous le son du quatuor.Petit à petit, tous se mettent à danser. Quand soudain la porte principale s'ouvre, laissant apparaître une ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JeHaisIchigo
Shinigami
Shinigami
avatar

Masculin Nombre de messages : 461
Age : 29
Localisation : Déjà dehors
Date d'inscription : 23/05/2013

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Sam 20 Sep 2014 - 20:30

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie. Au coup de batterie, Am et Stram, par instinct, se mettent à jouer et Lucien prend le lead vocal sur son piano. Willy suit le mouvement d'un geste assuré qui rappelle qu'il était le patron des batteurs. Tout le chalet se met à vibrer sous le son du quatuor.Petit à petit, tous se mettent à danser. Quand soudain la porte principale s'ouvre, laissant apparaître une ombre.
Lucien se décide à aller ouvrir la porte. Un homme intimidant entre dans la pièce et s'adresse au petit groupe d'une voix autoritaire :
-Brigade de régulation du bon goût musical ! Je vais devoir vous demander ce que vous vous apprêtiez à jouer.
-Du Christope Maé... avoue Stram du bout des lèvres.
-Infraction de quinzième catégorie. Processus d'extermination des terroristes enclenché.
-Nooon noooon pitié !
-Il n'y a pas de place dans ce monde pour Christophe Maé. Adieu, déviants musicaux.
Am, Stram, Lucien et Willy eurent à peine le temps de réaliser que leur dernière heure était arrivée. Il y eut un grand flash blanc et tout ce qu'ils purent entendre fut "IMA FIRIN MAH LAZOOOOOOR !" avant d'être désintégrés en toutes petites particules sans vie.
Mais pendant ce temps là, à Vera Cruz...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VoodooChild
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 2570
Age : 24
Localisation : Cimetière des animaux tropicaux de Vancouver
Date d'inscription : 01/05/2012

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Sam 20 Sep 2014 - 20:40

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie. Au coup de batterie, Am et Stram, par instinct, se mettent à jouer et Lucien prend le lead vocal sur son piano. Willy suit le mouvement d'un geste assuré qui rappelle qu'il était le patron des batteurs. Tout le chalet se met à vibrer sous le son du quatuor.Petit à petit, tous se mettent à danser. Quand soudain la porte principale s'ouvre, laissant apparaître une ombre.
Lucien se décide à aller ouvrir la porte. Un homme intimidant entre dans la pièce et s'adresse au petit groupe d'une voix autoritaire :
-Brigade de régulation du bon goût musical ! Je vais devoir vous demander ce que vous vous apprêtiez à jouer.
-Du Christope Maé... avoue Stram du bout des lèvres.
-Infraction de quinzième catégorie. Processus d'extermination des terroristes enclenché.
-Nooon noooon pitié !
-Il n'y a pas de place dans ce monde pour Christophe Maé. Adieu, déviants musicaux.
Am, Stram, Lucien et Willy eurent à peine le temps de réaliser que leur dernière heure était arrivée. Il y eut un grand flash blanc et tout ce qu'ils purent entendre fut "IMA FIRIN MAH LAZOOOOOOR !" avant d'être désintégrés en toutes petites particules sans vie.
Mais pendant ce temps là, à Vera Cruz...

Kmaru le Quincy était en vacances à la maison de campagne de son ancêtre, Juha Bach. Il trifouillait un peu partout dans les affaires de l'Empereur (au grand agacement de celui-ci), quand soudain il poussa une exclamation de joie :

"Oh, regarde ! Un Kineuton ! dit-il d'un ton enjoué.
- De quoi ? s'étonna le dieu aux bacchantes.
- Ben cet arc, là... C'est un arc Quincy Kineuton dis-donc !
- Ah...
- Rah, mais c'est un Kineuton quoi ! répéta Kmaru, émerveillé.
- Touche pas à... les trucs !" aboya Juha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chado kun
3ème officier
3ème officier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Sam 4 Oct 2014 - 23:33

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie. Au coup de batterie, Am et Stram, par instinct, se mettent à jouer et Lucien prend le lead vocal sur son piano. Willy suit le mouvement d'un geste assuré qui rappelle qu'il était le patron des batteurs. Tout le chalet se met à vibrer sous le son du quatuor.Petit à petit, tous se mettent à danser. Quand soudain la porte principale s'ouvre, laissant apparaître une ombre.
Lucien se décide à aller ouvrir la porte. Un homme intimidant entre dans la pièce et s'adresse au petit groupe d'une voix autoritaire :
-Brigade de régulation du bon goût musical ! Je vais devoir vous demander ce que vous vous apprêtiez à jouer.
-Du Christope Maé... avoue Stram du bout des lèvres.
-Infraction de quinzième catégorie. Processus d'extermination des terroristes enclenché.
-Nooon noooon pitié !
-Il n'y a pas de place dans ce monde pour Christophe Maé. Adieu, déviants musicaux.
Am, Stram, Lucien et Willy eurent à peine le temps de réaliser que leur dernière heure était arrivée. Il y eut un grand flash blanc et tout ce qu'ils purent entendre fut "IMA FIRIN MAH LAZOOOOOOR !" avant d'être désintégrés en toutes petites particules sans vie.
Mais pendant ce temps là, à Vera Cruz...

Kmaru le Quincy était en vacances à la maison de campagne de son ancêtre, Juha Bach. Il trifouillait un peu partout dans les affaires de l'Empereur (au grand agacement de celui-ci), quand soudain il poussa une exclamation de joie :

"Oh, regarde ! Un Kineuton ! dit-il d'un ton enjoué.
- De quoi ? s'étonna le dieu aux bacchantes.
- Ben cet arc, là... C'est un arc Quincy Kineuton dis-donc !
- Ah...
- Rah, mais c'est un Kineuton quoi ! répéta Kmaru, émerveillé.
- Touche pas à... les trucs !" aboya Juha.

"KAMOULOX", hurla soudainement un homme surgi de nul part, derrière Juha, ce qui stoppa net un chien de type rottweiler qui fonçait tout droit sur le jeune curieux.
"Majesté ... Surveillez votre arrière-petit-fils, je vous prie..." insista alors le gardien des armes, tout en tapotant énergiquement l'encolure du molosse assagi en signe d'approbation et de fierté.
"Et toi, surveilles ton colosse..." répondit sèchement l'Empereur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kumao To
4ème officier
4ème officier
avatar

Masculin Nombre de messages : 785
Age : 28
Localisation : En plein paradoxe
Date d'inscription : 19/08/2010

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Mar 7 Oct 2014 - 16:58

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie. Au coup de batterie, Am et Stram, par instinct, se mettent à jouer et Lucien prend le lead vocal sur son piano. Willy suit le mouvement d'un geste assuré qui rappelle qu'il était le patron des batteurs. Tout le chalet se met à vibrer sous le son du quatuor.Petit à petit, tous se mettent à danser. Quand soudain la porte principale s'ouvre, laissant apparaître une ombre.
Lucien se décide à aller ouvrir la porte. Un homme intimidant entre dans la pièce et s'adresse au petit groupe d'une voix autoritaire :
-Brigade de régulation du bon goût musical ! Je vais devoir vous demander ce que vous vous apprêtiez à jouer.
-Du Christope Maé... avoue Stram du bout des lèvres.
-Infraction de quinzième catégorie. Processus d'extermination des terroristes enclenché.
-Nooon noooon pitié !
-Il n'y a pas de place dans ce monde pour Christophe Maé. Adieu, déviants musicaux.
Am, Stram, Lucien et Willy eurent à peine le temps de réaliser que leur dernière heure était arrivée. Il y eut un grand flash blanc et tout ce qu'ils purent entendre fut "IMA FIRIN MAH LAZOOOOOOR !" avant d'être désintégrés en toutes petites particules sans vie.
Mais pendant ce temps là, à Vera Cruz...

Kmaru le Quincy était en vacances à la maison de campagne de son ancêtre, Juha Bach. Il trifouillait un peu partout dans les affaires de l'Empereur (au grand agacement de celui-ci), quand soudain il poussa une exclamation de joie :

"Oh, regarde ! Un Kineuton ! dit-il d'un ton enjoué.
- De quoi ? s'étonna le dieu aux bacchantes.
- Ben cet arc, là... C'est un arc Quincy Kineuton dis-donc !
- Ah...
- Rah, mais c'est un Kineuton quoi ! répéta Kmaru, émerveillé.
- Touche pas à... les trucs !" aboya Juha.

"KAMOULOX", hurla soudainement un homme surgi de nul part, derrière Juha, ce qui stoppa net un chien de type rottweiler qui fonçait tout droit sur le jeune curieux.
"Majesté ... Surveillez votre arrière-petit-fils, je vous prie..." insista alors le gardien des armes, tout en tapotant énergiquement l'encolure du molosse assagi en signe d'approbation et de fierté.
"Et toi, surveilles ton colosse..." répondit sèchement l'Empereur...
Le jeune Kmaru ne semblait pas effrayé par Kamoulox. Il semblait plutôt intrigué par lui, ou du moins par un fait qu'il voudrait vérifier.
"Grand Père Juha, est-ce que les chiens des Quincies peuvent aussi tirer des flèches?"
"Hein? Euuuh..." hésita Bach avant de lui répondre : "...oui, oui. Peut-être. Je crois."
"On a qu'à essayer! 8D" dit le jeunot en se dirigeant vers le molosse.
"Ah non, tu vas pas lui mettre cet arc dans la gueule quand même?!"
"Ben comment il le tiendra sinon? ._."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
chado kun
3ème officier
3ème officier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1052
Date d'inscription : 23/02/2008

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Mer 22 Oct 2014 - 22:00

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie. Au coup de batterie, Am et Stram, par instinct, se mettent à jouer et Lucien prend le lead vocal sur son piano. Willy suit le mouvement d'un geste assuré qui rappelle qu'il était le patron des batteurs. Tout le chalet se met à vibrer sous le son du quatuor.Petit à petit, tous se mettent à danser. Quand soudain la porte principale s'ouvre, laissant apparaître une ombre.
Lucien se décide à aller ouvrir la porte. Un homme intimidant entre dans la pièce et s'adresse au petit groupe d'une voix autoritaire :
-Brigade de régulation du bon goût musical ! Je vais devoir vous demander ce que vous vous apprêtiez à jouer.
-Du Christope Maé... avoue Stram du bout des lèvres.
-Infraction de quinzième catégorie. Processus d'extermination des terroristes enclenché.
-Nooon noooon pitié !
-Il n'y a pas de place dans ce monde pour Christophe Maé. Adieu, déviants musicaux.
Am, Stram, Lucien et Willy eurent à peine le temps de réaliser que leur dernière heure était arrivée. Il y eut un grand flash blanc et tout ce qu'ils purent entendre fut "IMA FIRIN MAH LAZOOOOOOR !" avant d'être désintégrés en toutes petites particules sans vie.
Mais pendant ce temps là, à Vera Cruz...

Kmaru le Quincy était en vacances à la maison de campagne de son ancêtre, Juha Bach. Il trifouillait un peu partout dans les affaires de l'Empereur (au grand agacement de celui-ci), quand soudain il poussa une exclamation de joie :

"Oh, regarde ! Un Kineuton ! dit-il d'un ton enjoué.
- De quoi ? s'étonna le dieu aux bacchantes.
- Ben cet arc, là... C'est un arc Quincy Kineuton dis-donc !
- Ah...
- Rah, mais c'est un Kineuton quoi ! répéta Kmaru, émerveillé.
- Touche pas à... les trucs !" aboya Juha.

"KAMOULOX", hurla soudainement un homme surgi de nul part, derrière Juha, ce qui stoppa net un chien de type rottweiler qui fonçait tout droit sur le jeune curieux.
"Majesté ... Surveillez votre arrière-petit-fils, je vous prie..." insista alors le gardien des armes, tout en tapotant énergiquement l'encolure du molosse assagi en signe d'approbation et de fierté.
"Et toi, surveilles ton colosse..." répondit sèchement l'Empereur...
Le jeune Kmaru ne semblait pas effrayé par Kamoulox. Il semblait plutôt intrigué par lui, ou du moins par un fait qu'il voudrait vérifier.
"Grand Père Juha, est-ce que les chiens des Quincies peuvent aussi tirer des flèches?"
"Hein? Euuuh..." hésita Bach avant de lui répondre : "...oui, oui. Peut-être. Je crois."
"On a qu'à essayer! 8D" dit le jeunot en se dirigeant vers le molosse.
"Ah non, tu vas pas lui mettre cet arc dans la gueule quand même?!"
"Ben comment il le tiendra sinon? ._."
"A ton avis ?"  bof  demanda Kamoulox, avec un air effaré
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuki Terumi
Mouchard
Mouchard
avatar

Féminin Nombre de messages : 97
Age : 27
Localisation : A Hyrule
Date d'inscription : 27/10/2014

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Mer 29 Oct 2014 - 17:46

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie. Au coup de batterie, Am et Stram, par instinct, se mettent à jouer et Lucien prend le lead vocal sur son piano. Willy suit le mouvement d'un geste assuré qui rappelle qu'il était le patron des batteurs. Tout le chalet se met à vibrer sous le son du quatuor.Petit à petit, tous se mettent à danser. Quand soudain la porte principale s'ouvre, laissant apparaître une ombre.
Lucien se décide à aller ouvrir la porte. Un homme intimidant entre dans la pièce et s'adresse au petit groupe d'une voix autoritaire :
-Brigade de régulation du bon goût musical ! Je vais devoir vous demander ce que vous vous apprêtiez à jouer.
-Du Christope Maé... avoue Stram du bout des lèvres.
-Infraction de quinzième catégorie. Processus d'extermination des terroristes enclenché.
-Nooon noooon pitié !
-Il n'y a pas de place dans ce monde pour Christophe Maé. Adieu, déviants musicaux.
Am, Stram, Lucien et Willy eurent à peine le temps de réaliser que leur dernière heure était arrivée. Il y eut un grand flash blanc et tout ce qu'ils purent entendre fut "IMA FIRIN MAH LAZOOOOOOR !" avant d'être désintégrés en toutes petites particules sans vie.
Mais pendant ce temps là, à Vera Cruz...

Kmaru le Quincy était en vacances à la maison de campagne de son ancêtre, Juha Bach. Il trifouillait un peu partout dans les affaires de l'Empereur (au grand agacement de celui-ci), quand soudain il poussa une exclamation de joie :

"Oh, regarde ! Un Kineuton ! dit-il d'un ton enjoué.
- De quoi ? s'étonna le dieu aux bacchantes.
- Ben cet arc, là... C'est un arc Quincy Kineuton dis-donc !
- Ah...
- Rah, mais c'est un Kineuton quoi ! répéta Kmaru, émerveillé.
- Touche pas à... les trucs !" aboya Juha.

"KAMOULOX", hurla soudainement un homme surgi de nul part, derrière Juha, ce qui stoppa net un chien de type rottweiler qui fonçait tout droit sur le jeune curieux.
"Majesté ... Surveillez votre arrière-petit-fils, je vous prie..." insista alors le gardien des armes, tout en tapotant énergiquement l'encolure du molosse assagi en signe d'approbation et de fierté.
"Et toi, surveilles ton colosse..." répondit sèchement l'Empereur...
Le jeune Kmaru ne semblait pas effrayé par Kamoulox. Il semblait plutôt intrigué par lui, ou du moins par un fait qu'il voudrait vérifier.
"Grand Père Juha, est-ce que les chiens des Quincies peuvent aussi tirer des flèches?"
"Hein? Euuuh..." hésita Bach avant de lui répondre : "...oui, oui. Peut-être. Je crois."
"On a qu'à essayer! 8D" dit le jeunot en se dirigeant vers le molosse.
"Ah non, tu vas pas lui mettre cet arc dans la gueule quand même?!"
"Ben comment il le tiendra sinon? ._."
"A ton avis ?" bof   demanda Kamoulox, avec un air effaré

C'est là que surgit sans crier garde un joueur d'accordéon habillé avec des lasagnes et suivit de milliers de rats transgéniques bleus, il se tourne vers eux puis il les observe de ses yeux porcins avant de dire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guss
Mouchard
Mouchard
avatar

Masculin Nombre de messages : 53
Age : 19
Localisation : Greed Island
Date d'inscription : 10/08/2014

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Sam 10 Jan 2015 - 11:57

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie. Au coup de batterie, Am et Stram, par instinct, se mettent à jouer et Lucien prend le lead vocal sur son piano. Willy suit le mouvement d'un geste assuré qui rappelle qu'il était le patron des batteurs. Tout le chalet se met à vibrer sous le son du quatuor.Petit à petit, tous se mettent à danser. Quand soudain la porte principale s'ouvre, laissant apparaître une ombre.
Lucien se décide à aller ouvrir la porte. Un homme intimidant entre dans la pièce et s'adresse au petit groupe d'une voix autoritaire :
-Brigade de régulation du bon goût musical ! Je vais devoir vous demander ce que vous vous apprêtiez à jouer.
-Du Christope Maé... avoue Stram du bout des lèvres.
-Infraction de quinzième catégorie. Processus d'extermination des terroristes enclenché.
-Nooon noooon pitié !
-Il n'y a pas de place dans ce monde pour Christophe Maé. Adieu, déviants musicaux.
Am, Stram, Lucien et Willy eurent à peine le temps de réaliser que leur dernière heure était arrivée. Il y eut un grand flash blanc et tout ce qu'ils purent entendre fut "IMA FIRIN MAH LAZOOOOOOR !" avant d'être désintégrés en toutes petites particules sans vie.
Mais pendant ce temps là, à Vera Cruz...

Kmaru le Quincy était en vacances à la maison de campagne de son ancêtre, Juha Bach. Il trifouillait un peu partout dans les affaires de l'Empereur (au grand agacement de celui-ci), quand soudain il poussa une exclamation de joie :

"Oh, regarde ! Un Kineuton ! dit-il d'un ton enjoué.
- De quoi ? s'étonna le dieu aux bacchantes.
- Ben cet arc, là... C'est un arc Quincy Kineuton dis-donc !
- Ah...
- Rah, mais c'est un Kineuton quoi ! répéta Kmaru, émerveillé.
- Touche pas à... les trucs !" aboya Juha.

"KAMOULOX", hurla soudainement un homme surgi de nul part, derrière Juha, ce qui stoppa net un chien de type rottweiler qui fonçait tout droit sur le jeune curieux.
"Majesté ... Surveillez votre arrière-petit-fils, je vous prie..." insista alors le gardien des armes, tout en tapotant énergiquement l'encolure du molosse assagi en signe d'approbation et de fierté.
"Et toi, surveilles ton colosse..." répondit sèchement l'Empereur...
Le jeune Kmaru ne semblait pas effrayé par Kamoulox. Il semblait plutôt intrigué par lui, ou du moins par un fait qu'il voudrait vérifier.
"Grand Père Juha, est-ce que les chiens des Quincies peuvent aussi tirer des flèches?"
"Hein? Euuuh..." hésita Bach avant de lui répondre : "...oui, oui. Peut-être. Je crois."
"On a qu'à essayer! 8D" dit le jeunot en se dirigeant vers le molosse.
"Ah non, tu vas pas lui mettre cet arc dans la gueule quand même?!"
"Ben comment il le tiendra sinon? ._."
"A ton avis ?" bof   demanda Kamoulox, avec un air effaré

C'est là que surgit sans crier garde un joueur d'accordéon habillé avec des lasagnes et suivit de milliers de rats transgéniques bleus, il se tourne vers eux puis il les observe de ses yeux porcins avant de dire : '' Voudriez vous m'accompagner as la montagne Kukuru ?''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VoodooChild
Capitaine
Capitaine
avatar

Masculin Nombre de messages : 2570
Age : 24
Localisation : Cimetière des animaux tropicaux de Vancouver
Date d'inscription : 01/05/2012

MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    Sam 10 Jan 2015 - 16:34

Il était une fois, dans une forêt cachée située dans un pays lointain, un lutin nommé Willy Witikivitz. Pigiste à la JHIcyclopédie, son passe-temps favori était de danser sur de la musique klezmer le mardi soir.
Puis un jour, alors qu'il se rendait à son rendez-vous de 13h64, il voit Vladimir Poutine, en tenue Neko. Devant une telle vision, Willy en perd son chemin et se retrouve devant un chalet, avec de la brume argenté. Par pure curiosité, Willy s'y rend : et que voit-il à l'intérieur? Un pub, animé par un concert de la star internationale Ooli Euri, le singe roi de la danse!
Puis tout as coup un puissant éclair frappe le chalet, et ce dernier brûle.
Alors, notre cher lutin Willy Witikivitz se dit : "Etrange !! Je n'avais pourtant pas ouvert mon parapluie!" pendant que les clients essayaient d’éteindre le feu en y vidant leurs verres d'alcool.
"Pas pour casser l'ambiance, mais on va se limiter à un post par jour par personne dans ce sujet, histoire que ça ne finisse pas en flood..."
"Quoi ??? Mais quelle est cette voix étrange dans ma tête et que signifie ces mots étranges ?" se demande Willy, inquiet, scrutant dans la foule si un petit farceur ne s'y serait pas caché. Mais tout le monde était affairé à l'extinction du feu. Tout le monde à l'exception...d'une autruche, qui regardait fixement notre ami lutin.
Willy ne le sait pas encore, mais il s'agit d'un "Monitoring Doubter", plus connu sous le nom de Mo. Do. un gardien intergalactique, capable de communiquer par télépathie, de se rendre invisible et de prendre n'importe quelle apparence. Il avait apparemment pensé que son apparence d'autruche serait ton sur ton avec cet univers étrange. Il avait même commandé une bière rousse.
"Sont-ce tes paroles qui me sont parvenues?" demanda Willy à l'animal en évitant une chute de poutre brûlée. Mais ce dernier ne lui répondit rien, se contentant de le fixer en sirotant sa bière rousse tandis que les autres clients s'affolent à atteindre l'incendie.
Pendant ce temps, le rendez-vous de 13h64 de Willy s'inquiète du retard de notre héros : "Mais où est-il ?". Il tournait en rond et consultait sa montre à peu près tous les 10 pas. "En principe il n'est jamais en retard. Si jamais il ne vient pas, Monsieur JHI va sortir son armure dorée..." dit-il en frissonnant d'effroi. Un traumatisant souvenir de Monsieur JHI en armure dorée, façon Chevalier d'Or, sur la place du marché, sous le regard hagard des passants, l'acheva net. Il s'écroula de tout son long sur le sol, avant de se recroqueviller en position fœtale.
C'est à ce moment-là qu'un des employés -nommé "Truc Munch" selon son badge accroché sur son veston bon marché- pénétra dans la pièce, afin d'annoncer une nouvelle fort peu réjouissante.

"Cyril Hanouna vient d'être nommé Chef Suprême de l'Univers !"

Au même instant, au chalet, le feu est enfin maitrisé. Il est temps de constaté les dégâts. Soudain, Willy remarque 3 silhouettes familières dans la fumée. Il s'agit de ses meilleurs amis : Am, Stram et Lucien. Au vu des instruments qu'ils ont avec eux -à savoir un banjo, une harpe et un synthétiseur-, c'est eux qui avaient accompagné Ooli Euri sur scène.
"Alors Will ? Tu vas rester encore planté là combien de temps ?" lui crie Am, ajustant son banjo et désignant la batterie située sur le coté. Et oui, Willy les a aussi accompagné à la batterie en concert dans le passé.
"C'est ta meilleure occasion de revenir sur scène!" lui dit Stram, en montrant le tas de cendres qu'était devenu l'ancien batteur suite à l'incendie. "Je l'aimais pas lui de toute façon."
"Toujours aussi compatissant à c'que j'vois !' rétorque Willy en prenant place derrière la batterie d'un air réprobateur à Stram qui hausse les épaules. Lucien commence la première note quand une décharge électrique sortie de son synthétiseur le foudroie et le projette contre un mur, qui bascule et forme une extension de la scène, qui est désormais à ciel ouvert.
"Tiens, t'étais au "courant" de ça Lucien?" plaisanta Stram. Willy, habitué à ce genre de mauvaises blagues, l'accompagna d'un "badam tss!" avec sa batterie. Au coup de batterie, Am et Stram, par instinct, se mettent à jouer et Lucien prend le lead vocal sur son piano. Willy suit le mouvement d'un geste assuré qui rappelle qu'il était le patron des batteurs. Tout le chalet se met à vibrer sous le son du quatuor.Petit à petit, tous se mettent à danser. Quand soudain la porte principale s'ouvre, laissant apparaître une ombre.
Lucien se décide à aller ouvrir la porte. Un homme intimidant entre dans la pièce et s'adresse au petit groupe d'une voix autoritaire :
-Brigade de régulation du bon goût musical ! Je vais devoir vous demander ce que vous vous apprêtiez à jouer.
-Du Christope Maé... avoue Stram du bout des lèvres.
-Infraction de quinzième catégorie. Processus d'extermination des terroristes enclenché.
-Nooon noooon pitié !
-Il n'y a pas de place dans ce monde pour Christophe Maé. Adieu, déviants musicaux.
Am, Stram, Lucien et Willy eurent à peine le temps de réaliser que leur dernière heure était arrivée. Il y eut un grand flash blanc et tout ce qu'ils purent entendre fut "IMA FIRIN MAH LAZOOOOOOR !" avant d'être désintégrés en toutes petites particules sans vie.
Mais pendant ce temps là, à Vera Cruz...

Kmaru le Quincy était en vacances à la maison de campagne de son ancêtre, Juha Bach. Il trifouillait un peu partout dans les affaires de l'Empereur (au grand agacement de celui-ci), quand soudain il poussa une exclamation de joie :

"Oh, regarde ! Un Kineuton ! dit-il d'un ton enjoué.
- De quoi ? s'étonna le dieu aux bacchantes.
- Ben cet arc, là... C'est un arc Quincy Kineuton dis-donc !
- Ah...
- Rah, mais c'est un Kineuton quoi ! répéta Kmaru, émerveillé.
- Touche pas à... les trucs !" aboya Juha.

"KAMOULOX", hurla soudainement un homme surgi de nul part, derrière Juha, ce qui stoppa net un chien de type rottweiler qui fonçait tout droit sur le jeune curieux.
"Majesté ... Surveillez votre arrière-petit-fils, je vous prie..." insista alors le gardien des armes, tout en tapotant énergiquement l'encolure du molosse assagi en signe d'approbation et de fierté.
"Et toi, surveilles ton colosse..." répondit sèchement l'Empereur...
Le jeune Kmaru ne semblait pas effrayé par Kamoulox. Il semblait plutôt intrigué par lui, ou du moins par un fait qu'il voudrait vérifier.
"Grand Père Juha, est-ce que les chiens des Quincies peuvent aussi tirer des flèches?"
"Hein? Euuuh..." hésita Bach avant de lui répondre : "...oui, oui. Peut-être. Je crois."
"On a qu'à essayer! 8D" dit le jeunot en se dirigeant vers le molosse.
"Ah non, tu vas pas lui mettre cet arc dans la gueule quand même?!"
"Ben comment il le tiendra sinon? ._."
"A ton avis ?" bof   demanda Kamoulox, avec un air effaré

C'est là que surgit sans crier garde un joueur d'accordéon habillé avec des lasagnes et suivit de milliers de rats transgéniques bleus, il se tourne vers eux puis il les observe de ses yeux porcins avant de dire : '' Voudriez vous m'accompagner as la montagne Kukuru ?''

Tous les individus en place se regardèrent, ahuris devant ce spectacle rocambolesque. Puis, exaspéré par le bordel noir qui se produisait dans sa maison, Juha sortir son épée de lumière, et, d'un coup sec, trancha l'homme-lasagnes en deux comme il l'avait fait avec Yama-jii autrefois. Tandis que le malheureux hurluberlu s'écroulait sans comprendre ce qui lui arrivait, l'Empereur se retourna vers la joyeuse assemblée et lança :

"Bon allez, tous en moule-bite, on va se baigner dans la piscine de Tenjirou !
- Oh ?? T'as réussi à obtenir des billets pour un séjour en thalasso, Papy Juha ? dit Kmaru, tout excité !
- Des réductions ? Ha ha  ! Je les ai eu gratos, je viens d'exploser la Division 0. YOLO !"

Mais le joueur d'accordéon, bien que coupé en deux, n'était pas mort (le principe de survie étant un concept un peu aléatoire dans Bleach), et tandis que tous s'éloignaient, il beuglait pitoyablement :

"Oh non euh attendez, j'peux pas rester comme ça, faites quelque chose, j'suis pas un chien ! J'peux pas passer le restant de ma vie a terre comme un chien ! Vous n'avez pas l'droit ! Donnez-moi au moins... d'la pâtée !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'histoire sans fin    

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire sans fin
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Ende, Michael] L'histoire sans fin
» Ende, Michael - L'Histoire sans fin
» L'Histoire sans fin ...
» L'Histoire sans fin de Michael Ende
» L'Histoire Sans Fin - Michael Ende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bankai-Team [ScanTrad Bleach] :: divers :: Topic jeu-flood-
Sauter vers: