Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Cioran [Philosophie]

Aller en bas 
AuteurMessage
Dieu
*Modo Traductueur*
avatar

Masculin Nombre de messages : 2858
Localisation : Sylas hasst, beherrscht, zerstört, besiegt, besteht !
Date d'inscription : 18/12/2005

MessageSujet: Cioran [Philosophie]   Jeu 23 Oct 2008 - 13:58

Emil Cioran ( 1911 -1995 ) est un philosophe Roumain venu s'installer en France en 1937. Ayant développé très jeune une vision très noire du monde qui l'entoure, il publie à 22 ans son premier ouvrage "Sur les cimes du désespoir" ; après deux années de formation à Berlin, il rentre en Roumanie, où il devient professeur de philosophie. Il y fréquentera en 1936-1937 des membres d'un mouvement fasciste.
Il quittera la Roumanie pour venir s'installer en france en 1937 et abandonne toute idéologie. Il écrira désormais en français. Fortement influencé par le courant nihiliste (Schopenhauer, Spengler, Nietzsche...), il entrependra alors de détruire toute idéologie au travers de ses ouvrages, essentiellement composé d'aphorisme souvent empreint d'humour et d'ascétisme. Il vivra assez pauvrement à Paris, entouré par des auteurs tels Eugène Ionesco, Samuel Beckett (...) et il bâtira une oeuvre pleine d'ironie et apocalyptique, empreinte du sceau du pessimisme, du scepticisme et de la désillusion.

Bibliographie :

Spoiler:
 

Ses oeuvres exposent donc une philosophie nihiliste, où il y fait état de son dégout pour l'être humain, de son scepticisme quand à celui-ci. D'un ton mordant, ironique, Cioran s'occupe de tout les aspects de notre société : religion, nature humaine, politique ...

Se contrariant lui-même dans ses oeuvres, propre de la pensée philosophique, il le fait également dans sa vie de tous les jours. Il déclare avoir passé sa vie à recommander le suicide par écrit, et à le déconseiller par oral, car dans le premier cas cela relève du monde des idées, alors que dans le second il a en face de lui un être de chair et de sang.
L'on peut également relever cette opposition dans ses discours concernant la maladie, celle-ci étant le premier pas pour lui vers un début de sagesse : le plus sot des malades, du fait de son état, est tenu à un minimum de réflexion. Tout en montrant une nostalgie de la « grande santé », de ces forces vitales que le développement du savoir n'a pas encore paralysées.

Suite à ses réflexions, on lui posa la question : pourquoi ne se tue-t-il pas ?
Sa réponse «Sans l'idée du suicide, je me serais tué depuis toujours.» tout en étant paradoxale exprime son opinion à ce sujet, le suicide étant la seule décision qu'un homme peut prendre librement, où il décide seul de son sort. Ainsi, selon lui, le fait de savoir que l'on peut se suicider redonne espoir à l'homme : on se tue quand on ne peut plus vivre - et si l'on peut vivre encore, c'est toujours l'idée du suicide qui vous soutient : l'idée qu'au milieu de tant de boue, cette issue-là, au moins, peut vous appartenir.

Citations :

Spoiler:
 

_________________
membre de Gibberish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://purity.bobfuck.net/?show=4382
 
Cioran [Philosophie]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cioran [Philosophie]
» Une philosophie d'aimer
» La dissertation (pour devoir de français/philosophie)
» quel est votre philosophie de collectionneur ?
» Cioran

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bankai-Team [ScanTrad Bleach] :: Loisirs :: Lecture-
Sauter vers: