Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Grèves et manifestations des étudiants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
yorui
3ème officier
3ème officier


Féminin Nombre de messages : 1099
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Mer 18 Mar 2009 - 12:39

yorui a écrit:

Des profs parlaient justement de finir fin juin dans les pires des cas, mais si ils font ça, ils prévoient de nous faire passer les partiels quand ?

A ben maintenant, on sait ce qui a été prévu : rien du tout ^^. Les exams ne seront pas du tout reportés, c'est-à-dire que dans ma fac, on les aura en mai. Mais pour l’instant, ce ne sont que des propositions qui vont bientôt être validées par le Conseil d’UFR et le CEVU (Conseil des études et de la vie universitaire).

Vu que le calendrier des examens ne sera pas modifié, les profs grévistes devront se débrouiller pour que les étudiants aient un "socle minimal de connaissance". Ils prévoient pour ça, de nous passer uniquement des consignes de travail via nos e.mails, mais aucun cours. Ça sera aux étudiants de faire leurs recherches pour être prêt pour les partiels de mai.

Même avec des consignes de travail pour nous orienter dans notre boulot, c’est pas pratique de bosser seul, sans cours d’amphi ou de TD, et de débarquer le jour du partiel comme une fleur.
Après, il est vrai qu’il n’y a pas dix milles solutions. Certaines personnes sont dans l’impossibilités de suivre des cours en juin. Comme il a été dit par mes profs, des étudiants ont des stages ou alors un métier à plein temps débutant en juin.

Au moins, j’aurai eu une seule matière avec des vrais cours, et un prof que j’aurai vu en chair et en os, mais je ne peux pas en dire autant pour les cinq autres matières (où pour certaines, je ne connais même pas la tête des enseignants).

En faite, c'est demain la grande manifestation/grève générale ^^.

ps : Ah c'est bien dommage The 4th, ils auraient pu continuer au point où on en est...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kirari
3ème officier
3ème officier


Féminin Nombre de messages : 1153
Age : 27
Localisation : dans la vallée des fées... ou dans un froid ancestral, ça dépend des fois
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Jeu 19 Mar 2009 - 2:48

pareil que yorui, pour les partiels prévu en début juin pour nous ils ont dit que c'était hors de question de les déplacer. bon, 3/4 des matières sont maintenant en controles continus donc les profs ont juste dit qu'au lieu de 5 on aurait 1 ou 2 cc. même si on n'a pas de cours en amphi, cette semaine les profs grévistes ont mis les premiers chapitres sur le net pour qu'on puisse les travailler chez nous; ils ont ouvert un forum pour répondre aux questions et vont organiser des cours hors-murs pour nous permettre d'avoir de quoi composer quand même. mais bon voilà , comprendre l'ère trias et l'hétérochronie de développement c'est déjà pas simple quand t'as cours+TD alors sans, bonjour les dégâts. je pense pas que ce sera pour cette année encore la validation de ma première année universitaire XD.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hach
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 592
Age : 27
Localisation : Somewhere... over the Rainbow...
Date d'inscription : 27/11/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Dim 22 Mar 2009 - 1:29

Je dois être dans la seule fac d'Angers a n'avoir aucune grève.
Tous mes cours sont maintenus, la fac est juste un peu vide, mais mes profs sont présents et les grévistes je les ai jamais vu.
(je suis a l'UFR Droit/Eco/Gestion St Serge pour ceux qui connaissent)
Par contre les sciences sont a fond dans le mouvement apparemment, j'y vais 1/semaine pour une UEL, ya des drapeaux, des affiches, des gars qui chantent des slogans...

Moi aussi je veux faire prof, et cette réforme me plait pas des masses, mais je peux pas me permettre de rater 1 seul cours vu mes resultats du 1er semestre :/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telperion
*Modo*


Masculin Nombre de messages : 2050
Age : 27
Localisation : Surement à la bibliothèque
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Mar 24 Mar 2009 - 12:28

Jour historique ! La Fac de Droit de Strasbourg est bloquée ! Et attention, bloquée de chez bloquée, avec les chaises empilées devant les portes et les manifestants qui tiennent le siège.
Magnifique me direz-vous, les juristes se bougent enfin le ***. Ouais, mais petit bémol : c'est pas nous qui bloquons la fac...

En fait, dans l'après midi de hier, des excités d'autres facs (lettres, philo, langues, toujours les mêmes) sont venus faire un sitting sur la grande place devant le bâtiment principal de droit. Rien de méchant jusque là, sauf qu'ils se sont mis en tête de voter le blocage de la fac ! Sans demander l'avis des intéressés !!!
Résultat : des étudiants paniqués sont venus dans notre amphi (on avait cours à ce moment), et ont supplié la prof de nous laisser sortir pour aller voter. Je les entends encore, c'était suréaliste : "venez vite, Marc Bloch (université des lettres et autres) va voter le blocage, et ils sont majoritaires par rapport à nous".
Bref, on est donc tous sortis en masse pour aller sauver notre fac, mais c'était couru d'avance : environ 400 juristes contre 800 étudiants des autres facs. Vous pouvez deviner comment ça a fini : 'le bocage de la fac de droit a été démocratiquement (ils ont osé le mot en plus) voté".

Je vous passe les détails, c'était plutôt rocambolesque : le Doyen a ordonné la fermeture des portes pour éviter l'invasion, et nous avons du nous faufiler par les issues de secours pour poursuivre notre cours (ben oui, personne n'empeche un juriste de faire cours). C'était complètement dingue : la prof prononçait très sérieusement un cours de droit pénal pendant qu'on entendait des hurlements à l'extérieur de l'amphi (osef, on a fermé les portes, non mais !).
Ensuite, un barrage filtrant à été organisé, et on devait montrer patte blanche pour entrer et sortir. Mais bon, la soirée s'est finie plutôt calmement.

Ce matin par contre, c'était la guerre. Je ne sais pas trop comment, mais des manifestants (toujours d'autres facs) ont pu s'introduire dans le bâtiment. Ils n'étaient pas nombreux, mais le blocage ça les connait. Les pauvres juristes se sont vite fait déborder, et le doyen et ses étudiants se sont retrouvés devant des portes barricadées à coup de tables et de chaises.
Une réunion d'urgence a été provoquée, et l'annulation des cours du jour a été prononcée (ils avaient pas trop le choix, mais fallait que ce soit officiel). Pour la suite, personne ne sait rien. Mais, il parait que les CRS risquent de vider les lieux de force au plus tard demain soir. Ben oui, le sommet de l'OTAN est pour dans moins d'une semaine, et le Prefet est sur les nerfs (on peut le comprendre).

Conclusion : Je ne suis pas contre la grève. Mais là, c'est du n'importe quoi. Le blocage est complètement illégitime, c'est du foutage de gueule. Ces excités nous prennent vraiment pour des abrutis : Quoi, les juristes sont trop cons pour décider eux-même de leur avenir ?
Et le pire, c'est que la fermeture sur décision préfectorale de tous le campus a déjà été imposée pour toute la semaine prochaine (à cause du sommet de l'OTAN). Je crains que le Préfet ne prenne la décision de prolonger son arrêté sine die...

_________________
"Quand le Sage cherche la Vérité, l'imbécile l'a déjà trouvée."

L'idéologie démocratique de liberté semble jouer en face de la réalité des liens sociaux qui y correspond le même rôle que l'illusion morale du libre-arbitre joue en face du fait, établi par la psychologie, de l'inéluctable détermination causale de tout vouloir humain.
Hans Kelsen, "La démocratie : sa nature, sa valeur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kirari
3ème officier
3ème officier


Féminin Nombre de messages : 1153
Age : 27
Localisation : dans la vallée des fées... ou dans un froid ancestral, ça dépend des fois
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Mar 24 Mar 2009 - 16:10

Telperion a écrit:
Vous pouvez deviner comment ça a fini : 'le bocage de la fac de droit a été démocratiquement (ils ont osé le mot en plus) voté"

Nous ils ont fait le même coup mais en mieux, c'est à dire que quand ils ont demandé "qui vote pour le blocage?", c'était 50-50 (et je suis gentille parce qu'apparament il y avait plus de "non") , et la conclusion a été: "après consultation démocratique des étudiants, la majorité a voté pour la mise en place du printemps des chaises." J'ai envie de dire: Vive la démocratie Very Happy!

Telperion a écrit:

Conclusion : Je ne suis pas contre la grève. Mais là, c'est du n'importe quoi. Le blocage est complètement illégitime, c'est du foutage de gueule. Ces excités nous prennent vraiment pour des abrutis : Quoi, les juristes sont trop cons pour décider eux-même de leur avenir ?
Et le pire, c'est que la fermeture sur décision préfectorale de tous le campus a déjà été imposée pour toute la semaine prochaine (à cause du sommet de l'OTAN). Je crains que le Préfet ne prenne la décision de prolonger son arrêté sine die...

Personnellement, je suis de ton avis, pour le blocage, on a tellement gueulé que finalement ils ont baissé les bras. Là où c'est encore plus pas cool pour vous (mon dieu, c'est quoi ce langage :oups:!) c'est que ce n'est pas vous qui bloqué votre propre fac. Faudrait qu'ils vous laissent choisir, chacun a le droit de choisir et si les juristes estiment que ce n'est pas en arrêtant les cours que ça changera le problème (la preuve cette chère Pegresse semble s'en contre-fiche radicalement), c'est leur droit.
Je suis désolée pour toi Telperion, honnêtement.
Bon petite nouveauté à lyon, après les cours "hors-mur" (programmés de 20h à 23h demain soir...), mise en place d'un service minimum dans certaines matières. En d'autres termes: "on est en grève, on n'est pas d'accord, mais comme il faut bien vous évaluer sur quelque chose pour valider votre semestre, on va vous donner 3 heures de cours et puis un devoir maison". Merci, fallait pas vous donner cette peine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo42
Mouchard
Mouchard


Masculin Nombre de messages : 25
Age : 32
Localisation : dans son monde imaginaire...
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Mar 7 Avr 2009 - 14:23

Je viens de lire que des étudiants rennais ont pris en otage le président de l'université pour demander l'octroi d'un semestre blanc pour tous les étudiants grévistes et/ou dont la fac a été bloquée.
Je ne suis plus étudiant, et je suis contre le principe de la grève, que j'assimile à du racket pur et simple. Mais la je crois qu'on a atteint le sommet. Au delà du dénie des libertés des étudiants non grévistes, de la détérioration des biens (ben oui une chaise en bois qui reste dehors plusieurs semaines a de fortes chances d'être inutilisable... sans parler des divers tags que j'ai pu voir à l'intérieur de la fac proche de chez moi....) de la fac et par conséquent financés avec mes deniers, de l'abus d'autorité (un barrage filtrant? étonnant...) et du non respect des locaux (De part chez moi, à l'intérieur des locaux se trouvent de canettes de bières et culs de joints... élégant)... on trouve l'appoint de demander des remerciements sous forme d'octroi obligatoire d'un semestre sans fournir de travail....

C'est juste inadmissible... Alors oui la grève est peut-être justifiée, ou du moins la raison de la grève. Mais je ne pense pas que dans un pays démocratique toutes les actions décrites ci dessus le soient...

Tout ceci m'exaspère et je dois avouer que je suis content de ne pas faire partie des étudiants 2008/2009.

Bref pour en revenir au sujet, cautionnez vous l'action engagée à Rennes-II? Et, pur curiosité personnelle, pensez vous qu'il serait possible d'aller plus loin? que je me prépare psychologiquement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
redge
Capitaine
Capitaine


Masculin Nombre de messages : 2855
Age : 27
Localisation : Paris,France
Date d'inscription : 20/07/2007

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Mar 7 Avr 2009 - 14:46

la grève n'est en rien du racket si la grève est du racket obliger les gens a travaillé dans n'importe quelle conditions c'est de l'esclavage. Heureusement que la grève existe elle a permis un bon nombres d'avancer sociales en France et avoir le droit de refusé de travaillé et donc de ne pas avoir de paye est un choix personnel. Le contraire serait du racket......

Le problème de Rennes a été mal expliqué par les médias je pense. Le vrai problème c'est que beaucoup d'étudiant ( dont je fais parti) sont victime de la grève prolongés des profs et que cela risque d'influer sur leur semestre....

Alors séquestré un profs pour demander un semestre blanc je trouve cela un peu abusé mais que les étudiants aient une compensation pour ne pas avoir pu suivre le semestre correctement sa serait tout a fait normal.

Ensuite pour les séquestrations de patrons en général il est un peu facile de se scandalisé sans être dans la situations de personnes qui joue une partie de leur avenir. Sans approuvé ses actions condamné a tout va en criant au scandale est assez hypocrite quand on sait que ses gens se retrouves dos au mur et que la personnes ne dit rien.....tout n'est pas tout noir ou tout blanc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kirari
3ème officier
3ème officier


Féminin Nombre de messages : 1153
Age : 27
Localisation : dans la vallée des fées... ou dans un froid ancestral, ça dépend des fois
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Mar 7 Avr 2009 - 18:08

Flo42 a écrit:
Je viens de lire que des étudiants rennais ont pris en otage le président de l'université

hé hé, à Lyon 1 aussi on a prit le président en otage dans son bureau. En plus hier il a fait une superbe déclaration comme quoi il fallait que les profs arrête de déconner maintenant et qu'il était grand temps qu'ils se mettent au boulot... je ne sais pas comment les profs l'ont pris.
Dans tous les cas, la mise en place du "service minimum" comme nos profs le dise, ça marche parce qu'on a des cours, on sera évaluer sur ça, et on aura au moins quelques bonnes bases pour la L2... tout en continuant la grève biensûr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telperion
*Modo*


Masculin Nombre de messages : 2050
Age : 27
Localisation : Surement à la bibliothèque
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Mar 7 Avr 2009 - 21:32

J'ai beaucoup hésité avant de faire ce post, mais je pense qu'il vaut le coup.

Voilà, il y a deux semaines, j'annonçais dans ce topic que la Fac de Droit de Strasbourg avait été bloqué, suite à un vote d'une assemblée générale étudiante "unitaire". Pour bien comprendre ce qui va suivre, je précise que depuis le 1er janvier 2009, il n'y a plus qu'une seule Université à Strasbourg (Strasbourg I, II et III n'existent plus). Du coup, les étudiants favorables au blocage, issus majoritairement des cursus de lettres ou de langues, ont pris le pretexte de l'Université Unique pour organiser des AG "unitaires" qui auraient le pouvoir de décréter le blocage de n'importe quel bâtiment de l'Université.

C'est dans ce contexte que le blocage de la Fac de droit a été voté lundi il y a deux semaines, alors que les juristes étaient en minorité criante à cette AG.
Le bâtiment de la Fac a donc été occupé et bloqué par des étudiants issus de diverses UFR (droit compris, il y en avait aussi). Cependant, dès mardi, des manifestations d'anti-bloqueurs se sont déroulées tout autour du bâtiment de droit, et ces manifs ont vite dégénéré. Il y a eu une tentative de forçage du blocus, des étudiants qui venaient ravitailler les bloqueurs en bouteilles d'eau ont été malmenés voire poursuivis et jetés à terre.

Face à cela, des battes de baseball ont commencé à fleurir dans les mains des deux groupes (je ne plaisante pas)...mais heureusement, les bloqueurs ont décidé de partir d'eux-même (ils avaient peur pour leur peau et c'est compréhensible).
Je passe sur les célébrations limite nazi (et je dis "limite" pour rester poli) des anti-bloqueurs suite à cette "victoire". Ils ont même associé le chant de la Marseillaise avec des doigts levés, c'était tout simplement révoltant.

Mais ça n'en est pas resté là. Dans la nuit de mercredi à jeudi, une "expédition punitive" menée par des "pseudos" étudiants en droit (skinhead et compagnie qui se faisaient passer pour des juristes surtout) est allée saccager au sens propre un des bâtiments de l'ancienne université Marc Bloch, dont sont issus la plus part des manifestants pro-blocage (lettres, langue, histoire).
Il y a eu des portes défoncées à coup de bellier, des vitres fracassées, des coups de poing et des jets de projectiles...on se serait cru en pleine guerre civile.

Ensuite, jeudi, les cours reprennaient à la Fac de droit, mais c'était la pagaille. On entendait des rumeurs concernant une contre-expédition punitive organisée par les pro-bloqueur qui auraient déclaré haut et fort qu'ils allaient venir "casser du juriste".
Imaginez un peu comment se sont déroulés les cours de la journée, c'était l'angoisse. On avait tous les jetons de se faire envahir à tout moment, c'était hallucinant.
A 17 heures, l'alarme incendi nous a d'ailleurs contraint à évacuer, et pour cause : les bloqueurs étaient là. Là, je peux vous dire une chose, nous autre les juristes on avait vraiment peur pour notre intégrité physique. Imaginez-vous un amphi de 300 personnes qui sort en hate alors qu'on entend des hurlements guerriers et des bris de meubles derrière nous.

Bref, la Fac est restée fermée toute la journée de vendredi. Manque de bol, c'était la journée où on devait avoir nos résultats du premier semestre. L'administration a donc dû se débrouiller pour les afficher à l'extérieur sur toutes les vitres qu'elle pouvait trouver. Je vous raconte pas la pagaille que ça a été.

Ensuite, la semaine suivante étant dominée par le sommet de l'OTAN, le campus était de toute façon fermé par décision du Préfet. On pouvait penser que cette semaine de calme forcé allait avoir raison du mouvement de blocage. C'était ce que j'espérais ce lundi avant d'aller en cours.

Que dalle ! Dans l'après midi de lundi, dans des conditions exactement similaires à celles de la dernière fois, le blocage de la Fac de droit a été revoté par l'AG unitaire.
Pagaille et flottement pendant une quinzaine de minutes, avant que le Doyen n'ordonne la fermeture des portes, et le filtrage des entrées pour éviter l'invasion. J'étais en plein coeur de l'action, juste à coté du Doyen, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'on se serait crû au QG d'une armée en débandade.

Cependant, le pire a vraisemblablement été évité cette fois, car aucune tentative n'a été faite pour bloquer le bâtiment. Les bloqueurs ont retenu la leçon, faut croire. Tant mieux...
Par contre, ils ont bloqué tous les bâtiments inter-fac dans lesquels se déroulent normalement certains des TD de droit (dont les miens). Ces séances sont donc annulées, et les chargés essayent désespérement de trouver une solution pour nous trouver des salles.

Voilà la situation à l'heure actuelle à la Fac de droit de Strasbourg. Vous voyez que nous avons depuis longtemps passé le cap de la revendication légitime. Blocage rime chez nous avec violence et menace de violence, et cela décrédibilise totalement le mouvement, pourtant porteur de revendications que je juge légitimes.

_________________
"Quand le Sage cherche la Vérité, l'imbécile l'a déjà trouvée."

L'idéologie démocratique de liberté semble jouer en face de la réalité des liens sociaux qui y correspond le même rôle que l'illusion morale du libre-arbitre joue en face du fait, établi par la psychologie, de l'inéluctable détermination causale de tout vouloir humain.
Hans Kelsen, "La démocratie : sa nature, sa valeur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
NELL-sama je t'aime
Spammeur en chef
Spammeur en chef


Masculin Nombre de messages : 5701
Age : 31
Localisation : si je vous dit choucroute, cigogne, cathédrale et équipe de foot pourave, vous me répondez...
Date d'inscription : 15/10/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Sam 11 Avr 2009 - 19:02

Citation :
Voilà la situation à l'heure actuelle à la Fac de droit de Strasbourg. Vous voyez que nous avons depuis longtemps passé le cap de la revendication légitime. Blocage rime chez nous avec violence et menace de violence, et cela décrédibilise totalement le mouvement, pourtant porteur de revendications que je juge légitimes.


Entièrement d'accord!!! Surtout que nous sommes dans une société qui préfère juger la forme que le fond (sans doutes parceque c'est plus facile :think:! ), donc après de tels agissements, peut importe la pértinence des revendications, le mouvement passe pour un simple pugilat et les étudiant pour des sauvages...
Tout celà donnant raison au gouvernement qui va utiliser ça comme prétexte pour mettre encore plus de policier partout sur les campus...
Attention, ne vous m'éprennez pas!! Je n'ai rien contre la police au contraire (car si elle n'était pas là, les Nazi-communistes épaulés par leur amis dealer de drogues islamiques pourraient en toute impunité venir chez nous pour égorger nos fils et nos compagnes... :groark:! ), mais bon, chacun sa place quand même...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flo42
Mouchard
Mouchard


Masculin Nombre de messages : 25
Age : 32
Localisation : dans son monde imaginaire...
Date d'inscription : 05/11/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Dim 19 Avr 2009 - 22:16

Bonsoir tout le monde,

Je reprends avec pas mal de retard ce topic, mais la surcharge de travail de cette période me laisse peu de temps pour les loisirs... courage bientôt finit...

Pour répondre à Redge, je me suis peut être mal exprimé quand j'ai dit que je considérai la grève comme du racket. Je reprends. Effectivement les personnes qui refusent de travailler ET qui ne sont pas payées pour cela et dont le mouvement pénalise les personnes pouvant répondre à leur revendication ne font pas ce que j'appelle du racket. Par contre lorsque la grève affecte toute une partie de la population, et que le moyen de pression est (dit avec un langage cru car la je trouve pas de terme élégant) = tant qu'on a pas ce qu'on veut, on continue de faire c***r le monde. J'appelle ca du racket. Et pour le moment c'est exactement ce qui se passe.
Alors ne me faite pas dire ce que je n'ai pas dis. Je ne nie les avancés sociales que les grèves ont pu apporter. Je trouve juste dommage que ce soit par le biais de le grève.

Donc pour reformuler, lorsque la grève aboutit à : si on a pas ce qu'on veut on bloque l'autoroute, on fait pas passer le bac, on paralyse le pays. cela correspond pour moi a du racket pur et simple.
Ensuite on ne force jamais personne à travailler... enfin pas que je sache, en tout cas en France...

Bref pour en revenir au sujet, il est vrai que vu l'enlisement du conflit, cela ne pourra, à terme, que le décrédibiliser... et c'est dommage car, même si je n'ai pas tout suivi, dans l'amas de personne contre il doit y en avoir qui le sont réellement et qui s'en trouve désolé... c'est plus pour ces personnes que ca me chagrine, sincèrement... En poussant la paranoia on pourrait presque croire que les "débordement" sont orchestré par le gouvernement... (pur fantaisi de ma part...)

Plus qu'a voire ou tout ca va nous emmener...

Bonne soiréE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kirari
3ème officier
3ème officier


Féminin Nombre de messages : 1153
Age : 27
Localisation : dans la vallée des fées... ou dans un froid ancestral, ça dépend des fois
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Jeu 18 Juin 2009 - 16:26

Allons bon, je remonte ce cher topic pour savoir ce qu'il en est des partiels suite aux grèves de ces 6 derniers mois, et aussi pour répondre à cela:
Cloud-kun a écrit:
Une amie à moi est en fac à Paris, en grève depuis janvier et jamais on en a parlé nulle part à la télé. Ils ont quand même eu des partiels alors qu'ils ont eu à peine dix heures complètes de cours en cinq mois. J'vous jure, c'est beau.

Je suis à peu près dans le même cas pour certaines matières (9 heures de cours sur les 90 prévues en Biologie des animaux, 1h30 sur les 45 prévues en biologie des végétaux). Nous avons eu nos partiels le 3 juin avec une évaluation en biologie des organisme un peu spéciale:
En biologie végétale nous avons eu droit à 4 questions dont la dernière était constituée de 2 sous questions; il fallait traiter l'une ou l'autre au choix (et surtout pas les deux) . Cette question était sur 10 points et les 10 points restants se partageaient entre les 3 autres questions. Logiquement, chacun à traiter la sous-question qu'il maitrisait le mieux... sauf qu'en fait il y avait un piège (non énoncé nullepart sur le sujet): les étudiants qui suivaient le cours le lundi devaient obligatoirement traiter la première sous question, et ceux qui suivaient le cours le vendredi devait traiter la seconde sous question. Du coup ceux qui n'ont pas traité la sous question qu'il devait faire on eu tout simplement 0/10, que la réponse donnée soit bonne ou non. Les profs ont dit que "les étudiants de séquences devaient se rendre compte par eux même que les énoncés de l'une des sous questions n'avaient pas été vu en cours"... sauf qu'on les avait traité en TP, et que l'évaluation portait à la fois sur les cours magistraux et les TP.
Personnellement j'ai été horrifié d'apprendre ça, j'ai trouvé que c'était un coup bas de la part des profs. Avec ça, 90% des inscrits n'ont pas validé la BOV, mais heureusement la biologie des animaux rattrapent plutôt bien la chose et permet la validation de la matière.

Outre cela, il y a aussi la question des cours qui ont été dispensé "hors murs" et "hors temps" comme ils disent et qui n'auraient pas dû donné lieu à des évalutions (cela avait été mentionné noir sur blanc d'ailleurs) mais qui ont quand même servi de support pour certaines questions.

J'aimerais savoir si ma fac est la seule à avoir subi cela ou si dans d'autres fac cela s'est également produit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinsetsu
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 568
Age : 28
Localisation : Mions
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Jeu 18 Juin 2009 - 16:44

Pour ma part je ne suis pas à la fac, mais ma copine étant actuellement en étude (était ) à la fac de psychologie à Lyon 2 j'ai bien suivi la chose.

Le cas des cours hors murs n'est pas du tout une particularité de ta fac. D'ailleurs il y a même eut des cas où les profs ne venaient pas et les cours étaient tout de même comptabilisés. Au final les examens n'ont absolument pas été touchés. Ils se sont déroulés à la date prévue. Malheureusement le problème de ses cours (donnés en dehors de la fac ou juste déclarés mais pas donnés) c'est qu'ils sont tout de même pris en compte pour l'évaluation.

Je n'ai pas vraiment envie de m'étendre sur ces problèmes j'aimerais juste revenir sur les attitudes qui ont pu fleurir durant ces semaines de révoltes étudiantes.

D'abord je trouve ça grotesque que des étudiants pour se révolter contre des lois ou des politiques, fassent des actions telles que le blocage. Quel est l'intérêt pour leurs revendications que d'aller emmerder (parce que c'est le mot qu'il faut utiliser) les personnes dans la même situation qu'eux. J'entends par là que l'on a vu fleurir des tas de blocage etc, mais quel fut le résultat. Au mieux.... des examens repoussés à septembre (Le miraille Toulouse...). Il y avait eut le même genre de débilités lors des émeutes de 2006 je crois, les jeunes pour se plaindre de leur misère allaient brûlés des voitures.....(Si c'est le seul moyen de se faire entendre, même si je trouve ça trop "fort", soit).....Mais les voitures appartenaient à des personnes dans la même situation qu'eux. C'est comme si le président qui a la majorité décidait de dissoudre l'assemblée (j'en connais un qui l'a fait Razz) Je veux dire qu'elle est l'intérêt d'emmerder les personnes qui sont dans le même cas qu'eux, et qui ne demandent qu'à les soutenir.
Je n'ai vu au cours de ses semaines que des siting, des blocages, des manifestations etc... Quelqu'un a pensé à faire des actions beaucoup plus radicales? J'entends par là, des actions qui viseraient le ministère, pas les pauvres mecs qui essayent d'étudier le droit autant qu'ils le peuvent (toute référence à telpérion est fortuite.... ou pas^^).

Même si je suis absolument pour les manifestations et leurs revendications. Je condamne (mais qui suis-je au fond :S) complètement les actions qui ont été menées. Et j'espère que les personnes organisant ce genre de manifestations se rendront compte de la stupidité des blocages.

(Après tout le ministère et les dirigeants s'en foutent un peu si vous raté votre année, il y aura toujours des gens pour vous remplacer. C'est triste mais c'est ça la vie.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yoh
Capitaine
Capitaine


Masculin Nombre de messages : 3361
Age : 27
Date d'inscription : 14/05/2009

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Jeu 18 Juin 2009 - 16:54

J'ai un pote qui est en fac a bordeaux III, sa fac a été bloquée pendant une période tres longue.
Du coup les profs, associations d'étudiants et la direction sont tombés d'accord pour que les examens aient lieux un mois et demi- plus tard: ils ont lieux dans 2 semaines.

Ainsi meme si les greves ont porté préjudice, tout le monde s'est arrangé.

PS: Teperion vient a Bordeaux la fac de droit n'a été bloquée qu'une semaine et demi!! De plus tout le monde y est gentil avec les juristes!
Bonus: il doit y avoir plus de soleil qu'a strasbourg, non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yorui
3ème officier
3ème officier


Féminin Nombre de messages : 1099
Date d'inscription : 01/04/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Jeu 18 Juin 2009 - 20:50

Huhu, t'inquiètes pas Kirari, les coups fourbes de la part des profs on connait dans ma fac aussi ^^. Ils te disent une chose, mais au final tu te rends compte le jour de l'épreuve, ou alors le jour des résultats que cela va en totale contradiction avec leurs propos qui ont été tenus auparavant. Ils sont sympas, ils nous préparent au côté obscure de la vie, on devrait les remercier pour cela. Mr. Green


Cloud-kun, cette amie de Paris ça serait pas moi par hasard ? Razz Non plus sérieusement, je suis dans le même cas que ton amie. Mais j'ai la vague impression que la plupart des étudiants de fac ont été dans la même situation (ceux ayant subis les grèves).

Je trouve qu'ils en ont peu parlé aux infos. Vous me direz, qui s'intéresse réellement aux problèmes des étudiants à part les étudiants eux-mêmes, et les enseignants à la limite ^^.
En tout cas, de ce que j'ai pu voir aux infos, ils parlaient de certaines facs bloquées, mais faut savoir qu'il y en a qui n'ont pas été bloquées et pourtant n'ont eu que 10 heures de cours maxi dans le second semestre.
Ça a été la cas pour moi. Il n'y a même pas eu besoin de faire des blocages car les profs étaient grévistes (mais ils ne se déclarent pas comme tels pour toucher leur paye, cela va de soi Surprised ). Du coup, les étudiants grévistes n'avaient aucune raison de se déplacer (à part pour les AG, ou les manifestations) vu qu'aucun cour ne se déroulait dans mon UFR. Et les étudiants qui voulaient avoir des cours, comment auraient-ils pu faire sans profs ? Ça s'est donc fait en douceur dans ma fac.

Dans ce dernier semestre, je n'ai pu voir qu'un seul prof qui nous a fait à peu près 12 heures de cours en un semestre (si on peut appeler ça des cours). Pour les cinq autres matières ? Rien du tout. Juste des e.mails pour nous dire quoi réviser. Il n'y a donc pas eu de changement par rapport à mon dernier post ici. J'ai juste eu un totale de 12 heures de cours en un semestre.
Et bien sûr, les partiels ont été maintenus. Mais comment faire autrement sinon ? On était bien obligé de les passer. Mais certains étudiants n'étaient pas de cet avis. Voilà pourquoi, mon premier partiel a été annulé par des étudiants grévistes. Il y a eu une quarantaine de jeunes qui ont débarqués de nul part pour nous dire "ça vous plairez qu'il n'y ait pas d'épreuve aujourd'hui". On a donc eu droit à un vote à main levée, et la majorité l'a emportée : pas d'épreuve. Le professeur est reparti bredouille avec ses copies. Mais avant ça, les grévistes ont essayé de négocier avec le prof pour qu'ils nous mettent la moyenne obligatoirement si on passait l'examen. Mais il était impossible de sa part de nous garantir cela. Les négociations ont donc échoué.


Lors des AG, les étudiants souhaitaient une validation automatique du semestre (sans qu'on ait besoin de passer les épreuves), ou alors qu'on est tous 10 minimum à toutes les épreuves si on les passe. Mais une fois de plus, il y a des hics (faut bien qu'ils y en aient, sinon c'est pas rigolo Surprised ). Pour le directeur de l'université, il n'était pas du tout envisageable qu'on nous refile notre semestre. C'était un non catégorique de sa part.
En ce qui concerne les professeurs, ils n'étaient pas tous d'accord de nous mettre la moyenne à nos copies. Ils nous ont expliqués la raison : si ils mettent un 10 à une copie qui en vaut 5, et que cette fameuse copie est soi-disant inspectée par des responsables, les professeurs seraient dans une situation délicate. En clair, les profs doivent en priorité se protéger d'une quelconque inspection des copies. C'est légitime après tout, mais pas très honnête envers les étudiants qui n'ont droit à aucun cours, et se dépatouillent comme ils peuvent.
Enfin bref, ils nous ont dit d'avoir confiance en eux (oui, moi aussi je trouve ça comique ^^), et qu'ils trouveront toujours un moyen de nous aider même si on se retrouve aux rattrapages. Du coup, tous les autres partiels ont pu se dérouler sans aucun problème (c'était sûrement le but recherché).


Mais voilà, les notes ont été données, et certains se retrouvent avec notes en dessous de la moyenne. Certains professeurs ont noté très sévèrement sans prendre en considération la situation dans laquelle nous étions. Faut dire qu'il est très difficile de se motiver pour chercher les cours seuls. Je trouve que les enseignants auraient pu au moins avoir l'obligeance de nous envoyer des cours tout beaux, tout propres via les e.mails. Certaines de mes connaissances de fac ont eu des notes inférieures à la moyenne, alors qu'elles avaient soigné leurs copies et fournient des efforts. Certes, je ne suis pas prof, et je n'ai pas jugé leurs copies d'examens ou de DM, mais je sais que niveau boulot, elles m'ont largement dépassées, et pourtant leurs notes sont patraques. En faite, tout est une question de chance. Il y a des enseignants qui notent souples, et d'autres non. Mais les exams sont toujours comme ça, grève ou pas grève ^^.

Dans la majorité des cas, j'ai l'impression qu'il y a énormément de 10 (mais pas dans toutes les matières). Mais est-ce vraiment important qu'on est la moyenne ? Je me prends en exemple, j'ai mon second semestre, mais qu'est-ce que j'ai appris ? Presque rien... En tout cas, ce que j'ai pu apprendre, je l'ai fait seule, et je ne sais pas ce que ça vaut réellement. Je suis bien sûr rassurée de ne pas aller aux rattrapages, mais je n'ai aucune fierté d'avoir validé mon second semestre, surtout que j'ai baissé de presque 3 points en moyenne générale par rapport au premier semestre (oui, vous avez vu comment c'est horrible Mr.Red). L'essentiel est d'avoir une base solide, de réelles connaissances pour pouvoir faire quelque chose plus tard (oui chômeuse ça me tente pas trop, quoi que :think:! ). Mais passer, pour passer, ça rime à rien. Le pire dans cette histoire, c'est que dans ma fac, la grève risque de se prolonger même en septembre, c'est du moins ce que j'ai pu entendre lors de la dernière AG. N'est-ce pas une bonne nouvelle pour les étudiants fainéants qui ne se préoccupent pas de leurs cours ? :p


Ce semestre m'aura au moins servi à une chose : regarder mes séries ^^ (oui, c'est d'un sérieux :groark:! ).


Edit : Si une telle règle/loi existe, on serait totalement privé de partiels vu qu'il n'y aucun prof qui n'a assuré ces 75% de cours ^^. Donc, même si c'est illégal (chose à vérifier), les directeurs d'université n'ont pas le choix. Faut bien que les étudiants soient jugés sur quelque chose ^^.


Dernière édition par yorui le Ven 19 Juin 2009 - 3:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Ven 19 Juin 2009 - 2:03

kirari a écrit:
Allons bon, je remonte ce cher topic pour savoir ce qu'il en est des partiels suite aux grèves de ces 6 derniers mois, et aussi pour répondre à cela:
Cloud-kun a écrit:
Une amie à moi est en fac à Paris, en grève depuis janvier et jamais on en a parlé nulle part à la télé. Ils ont quand même eu des partiels alors qu'ils ont eu à peine dix heures complètes de cours en cinq mois. J'vous jure, c'est beau.

C'est pas illégal ca Oo !?! Le prof doit assurer au moins 75% de son cours pour qu'il puisse y avoir partiel y me semble.... :think:!
Revenir en haut Aller en bas
Ecthelion
4ème officier
4ème officier


Masculin Nombre de messages : 945
Localisation : Paris
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Ven 19 Juin 2009 - 10:16

Même si j'ai pas trop suivi toute cette histoire de grèves, cependant j'ai toujours trouvé :

Citation :
Lors des AG, les étudiants souhaitaient une
validation automatique du semestre (sans qu'on ait besoin de passer les
épreuves), ou alors qu'on est tous 10 minimum à toutes les épreuves si
on les passe.
extrêmement culotté...c'est même à la limite du ridicule franchement.

Dans ce cas un ouvrier fait grève pendant 4 mois mais touche quand même son salaire -_-'. Que les étudiants manifestent c'est le droit, la grève pourquoi pas (genre une bonne semaine et basta), mais bloquer la fac pendant plusieurs mois...et après se plaindre et pleurer pour leur semestre...

Faudrait que je revoie un peu les causes de la grève dans le topic d'ailleurs, ça va m'éclairer parce que j'ai du mal à comprendre pourquoi faire grève aussi longtemps :think:!


Edit : bon je viens de me farcir les 3 pages du forum, et ce que je n'avais pas compris est devenu plus clair du tout...

Donc, à la base, les élèves sont pas du tout concernés par la grève, c'est les profs. Et pourtant, les étudiants font grèves oO...avec tous les délires que ça entraine (genre les AG avec vote à main levé, si souvent remises sur le tapis...).

Dommage qu'à ma fac on est jamais eu ce genre de truc, j'aimerais bien assister à ce genre de pitreries "démocratique". Et ce que je trouve alors là franchement révoltant, c'est les étudiants d'autres facs qui viennent bloquer ta propre fac...ça me donnerait vraiment envie de cogner dessus tient, pourtant je suis pas spécialement violent de nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinsetsu
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 568
Age : 28
Localisation : Mions
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Ven 19 Juin 2009 - 10:38

Il y a une chose que l'on ne sait pas forcément. C'est que : lors d'une grève, c'est au directeur de l'Université de venir vérifier si telle ou telle personne est gréviste. Or ce travail n'a absolument pas été fait durant ces semaines de "grèves". Comme l'a dit yorui, certains professeurs ont donc décidé de faire grève mais sans en informé la direction (et donc le ministère). Leurs cours étant supposés avoir été donnés, les partiels en rapport ont gardé toute leur consistance. De là vient la difficulté, c'est comme passé le BAC alors que l'on ai en seconde (c'est impossible).

Je sais par exemple que ma copine, a dû rattraper 21h de cours qui ont été mis en ligne, en 3 semaines. Je sais c'est pas énorme mais si je rajoute le fait que ce n'est que pour une seule matière de son enseignement, on se rend compte de la stupidité de telles pratiques. Elle n'a décidé de passer que 3 matières sur les 7 ou 8 qu'elle a et a dû en tout rattraper une trentaine de cours soit à peu près 45h.

Pour moi ce mouvement n'a servi qu'a pénalisé les étudiants. Alors que ceux-ci défendaient également les professeurs (pour le LRU et le droit à l'université de décider quels postes occuperaient quels professeurs/chercheurs/les deux), ces même professeurs ont été égoïstes et n'ont (dans la grande majorité) aucunement soutenu des mouvements qu'ils auraient du soutenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Grèves et manifestations des étudiants   Aujourd'hui à 12:37

Revenir en haut Aller en bas
 
Grèves et manifestations des étudiants
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» 1ere fois pour couple d'étudiants
» manifestations agricoles dans l'AIN
» Le Japon hors du Japon : manifestations culturelles
» calendrier 2012 des manifestations au MARMOUSETS
» Travail idéal pour les étudiants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bankai-Team [ScanTrad Bleach] :: divers :: Tout et n'importe quoi!-
Sauter vers: