Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La comtesse, vampirisme et cure de jouvence?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Toph
Humain
Humain


Féminin Nombre de messages : 343
Age : 33
Date d'inscription : 06/02/2009

MessageSujet: La comtesse, vampirisme et cure de jouvence?   Mer 14 Avr 2010 - 22:08

Le 21 avril sortira le film "La Comtesse" de Julie Delpy.
Pourquoi tout un sujet pour ce film?
D'abord, je le confesse, pour lui faire de la pub, car il ne bénéficie certainement pas de le même promotion que Prince of Persia (au hasard un film de Bruckheimer).

Ensuite, parce que c'est un film dont le sujet touche au vampirisme, thème très à la mode en ce moment.
En effet, il retrace la vie de la Comtesse Elisabeth Bathory, aristocrate hongroise puissante du 17ème siècle, funestement connue pour avoir perpétré un nombre incalculable de meutres atroces et être à l'origine de légendes sur les vampires.
En effet, elle était persuadée que le sang des vierges procurait la jeunesse éternelle et aurait donc torturé et occit les jouvencelles à tour de bras.
Personnage puissant, craint, enfermé dans ses terres pour commettre ses crimes basés sur des idées obscurantistes, noires et dégénérées; il n'en fallait pas plus pour alimenter la légende de la "Comtesse Dracula".

Et bien me direz-vous, pourquoi CE film sur le thème du vampirisme plus que Twilight?
Parce que Julie Delpy! Actrice française plutôt discrète, son CV est néammoins long comme une journée sans pain et compte quelques bijoux (de Broken Flowers à Killing Zoe en passant par Before Sunrise). Et depuis peu elle s'est mis à la réalisation et la chanson. Pour la musique je ne sais pas ce qu'elle vaut, mais comme scénariste et metteur en scène, elle déboite pas mal, en témoigne le récent "2 days in Paris".
Et c'est elle qui a écrit et réalisé cette bio sur Bathory, elle en a même composé pour partie la musique. Donc exit le film à gros potentiel commercial, ce sera sobre et les seules ado prématurées de l'histoire vont connaître une fin politiquement incorrecte.
Bref, je nourris de très grands espoirs sur ce film et attends avec impatience sa sortie.
En bonus, l'affiche:
Spoiler:
 
Pour la bande annonce, je sais plus si les liens directs pour youtube sont autorisés donc je m'abstiens (oui je suis incapable de balancer un vidéo).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pessy
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 701
Age : 33
Localisation : Kabukicho
Date d'inscription : 23/01/2009

MessageSujet: Re: La comtesse, vampirisme et cure de jouvence?   Jeu 15 Avr 2010 - 13:56

Toph a écrit:

En effet, il retrace la vie de la Comtesse Elisabeth Bathory, aristocrate hongroise puissante du 17ème siècle, funestement connue pour avoir perpétré un nombre incalculable de meutres atroces et être à l'origine de légendes sur les vampires.
En effet, elle était persuadée que le sang des vierges procurait la jeunesse éternelle et aurait donc torturé et occit les jouvencelles à tour de bras.
Personnage puissant, craint, enfermé dans ses terres pour commettre ses crimes basés sur des idées obscurantistes, noires et dégénérées; il n'en fallait pas plus pour alimenter la légende de la "Comtesse Dracula".

Bon Julie Delpy j'achete, mais niveau bio de Bathory, resumez les faits à ça, c'est manquer d'objectivité.
Les accusations et proces commencent au décès de son mari, elle etait bien plus crainte parce que cultivée , parlant 4 langues et ayant gerer les affaires de son mari quand celui ci etait parti ( un sacré bout de temps ) casser du turc.
La plupart des accusations des " témoins "et preuves ont été arrachés sous la torture ou sous menace de torture, rien n'est exclu mais rien n'est prouvé comme le souligne nombre d'historiens spécialistes de la Hongrie.
De plus, le fait qu'elle se baigne soit disant dans le sang des vierges, est une accusation absente des procès verbaux de l'époque, n'est soutenu par aucune preuve ou aucun témoin.
La raison la plus probable semble etre celle ci :
Citation :
« Il est possible que les horrifiques chefs-accusations aient été inventés par certains membres de la famille pour soustraire Erzsébet à l'accusation suprême de haute trahison, car elle voulait contribuer avec ses gens d'armes et avec sa fortune personnelle à la lutte de son cousin Gabriel Báthory, prince de Transylvanie, contre les Habsbourg. Pour dissimuler l'action politique de la comtesse et pour éviter ainsi que la famille ne fut compromise, son mari a préféré qu'elle fut accusée de crimes de droit commun. »
tiré du Mourre le Dico encyclopédique de reférence en histoire.

J'espere que Delpy aura été suffisament objective pour ne pas sombrer dans le piège commercial du vampire qui fait vendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.qhuit.com
Toph
Humain
Humain


Féminin Nombre de messages : 343
Age : 33
Date d'inscription : 06/02/2009

MessageSujet: Re: La comtesse, vampirisme et cure de jouvence?   Jeu 15 Avr 2010 - 15:00

Pessy a dit:
Citation :
niveau bio de Bathory, resumez les faits à ça, c'est manquer d'objectivité
En fait je suis tout à fait d'accord, j'ai surtout voulu faire un post raccoleur pour lancer le sujet (merci Pessy, au passage, de l'avoir vu d'ailleurs :gnark:! ).
Historiquement, les faits sont plus sobres et tiennent beaucoup plus du pouvoir de Bathory en Hongrie à cette époque, de son érudition et de sa fortune.
Justement, vu la bande-annonce du film, la mise en scène a l'air sobre aussi, même si elle tend quand même vers l'horrifique.
Je pense que la bio de Delpy sera noire et d'une réalité historique imparfaite mais effectivement, j'ose penser qu'elle n'a pas sombré dans la légende vampirique glamour et commerciale.
A sa décharge, il paraît qu'elle a mis 7 ans à pondre son scénar, or il y a 7 ans, le vampire faisait vendre, certes (ça a toujours été un truc rentable économiquement, ces bestioles) mais c'était pas la déferlante qu'on connaît aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toph
Humain
Humain


Féminin Nombre de messages : 343
Age : 33
Date d'inscription : 06/02/2009

MessageSujet: Re: La comtesse, vampirisme et cure de jouvence?   Mer 5 Mai 2010 - 15:42

Ouaich! Un double post!!!! Pi'taing, j'ai l'impression de passer sur une autoroute allemande où y a plus de limitation de vitesse...

Bon je viens régaler mon propre topic, au succès commercial inquantifiable, de ma critique pertinente et subtile.
En fait, j'ai vu le film y a belle lurette mais j'avais la flemme de poster... Et je vous annonce, que le film entre dans sa quatrième semaine d'exploitation!!! Youpi! Et oui, le délai moyen de passage d'un film dans les salles obscures est de trois semaines.

Alors, La Comtesse, points forts/points faibles:

Point fort n°1 et incontestable: le scénario.
Et là, je m'incline bas devant Juju qui a vraiment pondu un petit bijou scénaristique, où tournent, autour d'un portrait de femme austère et sans concession (le portrait, pas la femme... quoique), intelligence des réflexions exposées et dialogues justes et subtils.
Car il s'agit bien d'un portrait de femme qui sombre dans la folie.
Quoique justement, le scénario laisse un brin planer le doute quant à la véracité de cette folie, en intégrant très discrètement mais pertinemment l'idée de "la théorie du complot". C'est une des réflexions posées par l'intrigue du film.
Bref, exit les légendes vampiriques, y a bien du sang et du gore mais seule une fouille psychologique de la comtesse nous est vraiment montrée.

Point fort n°2: l'interprétation.
Là aussi, je me prosterne devant Juju qui est magistrale de froideur, de folie et de passion et d'érudition.
Mais le grand prix revient à William Hurt, plus-que-parfait en nouveau riche comploteur et cruel, commercial et rageur face à une femme plus puissante que lui. Et cette voix... grave et hypnotique, ça me fait toujours le même effet décidément. Je crois que même s'il jouait comme une bouse je serais quand même fascinée.
Seule tâche au tableau: Daniel Bruhl. Je dirais que son jeu d'acteur n'est pas si mauvais mais son physique est désespérement lisse voire complètement fadasse lorsqu'il se confronte à Delpy ou Hurt.

Point fort n°3: l'austérité de la mise en scène.
Qui fait impeccablement ressortir le scénario et l'atmosphère de l'époque et permet d'éviter les drames de bien des films en costumes à savoir le ridicule, et les catastrophes des films un peu horrifiques à savoir trop d'horrifique et pas assez du reste.

Point faible: bah Juju on t'en veut pas, t'avais pas un rond et tu t'es tellement bien démerdée que ça se voit (presque) pas... la réalisation est parfois maladroite, surtout au début où les enchaînements de scènes sont peu réussis. Mais ce sentiment s'efface une fois l'intrigue bien plantée.

Bref, j'étais aux anges, le film est vraiment une réussite, le portrait d'une femme légendaire plus à cause de son sadisme que de sa puissance et de ses qualités est parfaitement brossé et nuancé.
Et avec des réflexions supra pertinentes, distillées notamment au début du film ainsi que dans les derniers mots de la comtesse.
Et puis je kiffe les films d'époque austères ou quasi austères...

Edit: je... je viens de passer humaine...j'en ai les larmes aux yeux tiens, tout ça grâce à un double post en plus, c'est fou...


Dernière édition par Toph le Mer 5 Mai 2010 - 15:50, édité 1 fois (Raison : élévation sociale)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La comtesse, vampirisme et cure de jouvence?   Aujourd'hui à 3:19

Revenir en haut Aller en bas
 
La comtesse, vampirisme et cure de jouvence?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ciné cure rare du vieil acteur
» Cure d'amaigrissement
» La comtesse de Ségur
» Elisa Scalzi...La Comtesse Elisa Ristori
» La comtesse de Ségur - Un amour d'enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bankai-Team [ScanTrad Bleach] :: Loisirs :: Le cinéma-
Sauter vers: