Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Diplôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
tsubaky
4ème officier
4ème officier


Masculin Nombre de messages : 887
Age : 25
Localisation : Cannes...
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Diplôme   Sam 20 Juin 2009 - 0:32

Au risque de ne pas etre aussi "happy" que Elred sur le prognostique de mes notes, je peux cependant dire que je ne m'en suis pas trop mal sorti


Physiques chimie fut pour moi une epreuve de doute, d'incompréhension et de "ca passera ou ca cassera" comme le reste de l'année... J'ai bien aimé le "Ouf" general de la salle lorsqu'on a vu : caculatrice autorisée Very Happy

Svt : Sujet type 1 assé large, la spé et le truc minable sur la geologie ... plus simple c'est difficile

En gros pres de 25 page de reponse a été envoyé aux correcteur rien qu'avec moi Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diamoniac
Humain
Humain


Masculin Nombre de messages : 319
Age : 25
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Diplôme   Sam 20 Juin 2009 - 1:01

kirari a écrit:
Sinon contente de voir que vous êtes confiants (et doués vu que certains pense avoir 16-17... je suis bluffé).

Joue pas à la modeste toi tu veux qu'on parle de tes notes du bac? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaggerjack_grimm
Humain
Humain


Masculin Nombre de messages : 133
Age : 29
Localisation : Don du sang de Las Nochès
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Diplôme   Sam 20 Juin 2009 - 16:17

kirari a écrit:
Sauf que tout le monde te le dira, la fac et le lycée, ça n'a aucun rapport. Autant au lycée tout le monde te soule pour que tu bosse régulièrement, autant à la fac, tout le monde se fiche de comment tu bosses. Donc tu peux très bien avoir cartonné au bac et une fois arrivé au niveau enseignement sup, être complètement à la trappe parce que tu ne bosses pas régulièrement


Je suis d'accord avec ce que tu dis, je le sais parfaitement d'ailleurs. Sauf que ça ne marche pas comme ça pour ceux qui sont doué "naturellement" dans leur matière favorite, parce que la fac et les prépa ne fait pas intervenir le travail personnel mais surtout le fait que les math, la physique, etc. soit inné chez toi. Je sais pas si tu es passé par la fac et les prépa, mais on voit clairement l'inversion des premiers partout du lycée avec ceux qui étaient on va dire "moyen" car nul partout sauf en une ou deux matière qu'ils ne travaillent même pas. (et là j'entends venir un "quoi en prépa il n'y a pas de travail personnel??? J'ai dis surtout que l'inné était au final le plus important en prépa, c'est ce qui fera la différence de temps de travail personnel à donner pour réviser une leçon, et ainsi d'obtenir un meilleur concours)

Avec le "vidage" des facs et des écoles, ce sont finalement ce genre de personne que tu vas rencontrer le plus. Il y a plusieurs années (quand il y n'y avait pas que 3 élèves dans certains master...), les mentions AB au bac mais major avec mention TB à un master de fac, c'était peu courant, mais maintenant il n'y a quasiment plus que ça.

(c'est pas une loi non plus ce que je dis... j'ai vu des mentions TB au bac s'en sortir très bien en prépa et après... mais sachez que la mention du bac ne reflète rien, ni même votre réussite)

Je dis ça uniquement pour ceux qui veulent aller en prépa scientifique, en école d'ingé ou qui ont des ambition à la fac en math-phys. Un 14 en math ou en physique chimie, c'est un 3 à la rentrée en classe pcsi et dans certaines fac. Quelqu'un qui finit son sujet de math en 2h au bac et qui obtient presque 20 (plus courant que l'on ne le pense), il peut aller tranquillement en prépa.

Quand je dis, allez en touriste au bac pour voir où vous êtes bon, c'est pour voir où vous avez des notes proche du 20. Ça sera utile 5 ans après (vu que le gouvernement veut tout masteriser...).
Et après avoir vu pas mal de personne s'être trompé de parcours du genre ils ont pris S parce que c'est la voix qui donne le plus de débouchés, mais ils ont continué les sciences alors que c'est les langues, la communication ou encore d'autres choses qui leurs plaisaient (où ils étaient bon naturellement), difficile de retourner en arrière quand on a déjà fais 2 années de prépa ou validé une licence voir même un master.

C'est peut être incompréhensible actuellement pour certains sur ce forum, mais il vaut mieux se planter au bac pour finalement remarquer que l'on s'est trompé de voie en terminale (genre on est bon en langues alors qu'on est en S), après c'est de plus en plus dur de revenir en arrière. Malheureusement, les personne qui ne font pas les études et les boulots qui leur plaisent, c'est courant, j'en ai vu beaucoup autant en fac qu'en prépa. Et faire des études et un boulot qui plait, c'est plus important qu'une mention au bac que personne ne regardera sur un cv.
D'ailleurs au passage, tous ceux qui veulent devenir ingénieur, renseignez vous vraiment sur ce que c'est le boulot d'ingénieur... selon les écoles, on peut avoir de très mauvaises surprises.

Et personnellement, j'ai eu mention AB au bac, sauf que maintenant je suis à l'ENS à passer l'agreg, je ne suis pas frustré de mon parcours, au contraire je suis bien content de ne pas avoir travaillé au lycée et de m'être pris tout un tas d'avertissement de mes profs de français, langues, histoire, qui ne me servent à rien vu que l'anglais scientifique je ne l'ai pas appris au lycée mais lors de mes études. Que l'on me dise que j'ai une mauvaise culture littéraire, peut être mais je préfère m'intéresser de moi même à la culture plutôt qu'un prof qui n'a pour seule ambition réelle d'obtenir un score de la part de ses élèves au bac pour augmenter sa rémunération.

Donc oui, je suis au courant de la différence entre le lycée et la suite, au lycée on nous saoule avec 10 matière au moins, mais quand t'en a plus que 2 ou 3 après, on voit tout de suite que certaines personne sans mention ou AB passent devant les TB du bac, tout simplement parce qu'au bac on nous demande d'être diversifié et non d'être doué dans une matière en particulier. J'en ai eu la preuve chaque jours depuis que j'ai quitté le lycée.

A vous de me croire ou non, c'est mon point de vue d'après mon expérience et l'expérience des personne qui m'ont entouré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telperion
*Modo*


Masculin Nombre de messages : 2050
Age : 27
Localisation : Surement à la bibliothèque
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Diplôme   Sam 20 Juin 2009 - 16:46

Tu fais bien de préciser que ce que tu dis ne vaut que pour les filières scientifiques !

Car la balance inné/acquis n'est pas la même partout. Je prends l'exemple des études de droit : même avec un QI stratosphérique, on ne peut pas réussir sans s'arracher au boulot. Tout simplement parce que le droit n'a rien à voir avec tout ce qui a été vu avant, c'est que du neuf tant dans le fond que sur la forme où la manière d'appréhender les situations intellectuelles.
On peut avoir un don pour les maths ou la physique avant même de commencer ses études. Mais impossible d'être naturellement doué pour le droit avant de s'être attaqué à un arrêt de la Cour de Cass ou du Conseil d'Etat et de s'être farci trois tonnes de doctrine.

Tout ça pour dire que même si le bac n'est pas vraiment difficile, il a au moins le mérite d'obliger les lycéens à bosser.
Peut-être qu'on peut réussir un Bac S sans bosser ses cours, mais une fois encore ce n'est pas le cas des autres filières. Celui par exemple qui n'a jamais bossé Keynes, Weber, Schumpeter, Smith, Ricardo, Max etc...ne réussira jamais l'épreuve de spé ES.

Après, c'est une évidence que le niveau du bac n'a rien à voir avec le niveau exigé en enseignement supérieur.
Mais c'est un cap à franchir, et il faut le franchir avec beaucoup de sérieux.

Tiens, j'en profite pour lancer un appel aux élèves de terminal ES du forum : n'hésitez pas à balancer les sujets d'éco et de spé ici une fois l'épreuve terminée pour qu'on puisse en discuter !

_________________
"Quand le Sage cherche la Vérité, l'imbécile l'a déjà trouvée."

L'idéologie démocratique de liberté semble jouer en face de la réalité des liens sociaux qui y correspond le même rôle que l'illusion morale du libre-arbitre joue en face du fait, établi par la psychologie, de l'inéluctable détermination causale de tout vouloir humain.
Hans Kelsen, "La démocratie : sa nature, sa valeur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Super Potiron
*Traducteur BKT*


Masculin Nombre de messages : 1481
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 01/03/2009

MessageSujet: Re: Diplôme   Sam 20 Juin 2009 - 17:08

Diamoniac a écrit:
Et un extrait de De la démocratie en Amérique d'Alexis de Tocqueville

Huhuhu je me souviens que j'avais fait un commentaire de celui là en terminale en Philo(tu m'diras c'était peut-être pas le même extrait). J'avais eu 14 me semble-t-il, si tu veux que je te poste ma réponse, fais-moi le savoir :)

Sinon ya personne en terminale en L là? je crois pas avoir vu de bacheliers L postant les sujets...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.collegehumor.com/
kirari
3ème officier
3ème officier


Féminin Nombre de messages : 1153
Age : 27
Localisation : dans la vallée des fées... ou dans un froid ancestral, ça dépend des fois
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Diplôme   Sam 20 Juin 2009 - 17:38

Diamoniac a écrit:
Joue pas à la modeste toi tu veux qu'on parle de tes notes du bac? ^^
Sauf que moi quand je passais le bac, je ne suis pas sortie de mon épreuve de physique ou de SVT en me disant que j'aurai 16-17, mais plutôt que j'aurais la moyenne, entre 13 et 14... Après, je n'ai jamais su réellement juger mon travail donc voilà ^^.

Sinon,
Jaggerjack_grimm a écrit:

Je suis d'accord avec ce que tu dis, je le sais parfaitement d'ailleurs. Sauf que ça ne marche pas comme ça pour ceux qui sont doué "naturellement" dans leur matière favorite, parce que la fac et les prépa ne fait pas intervenir le travail personnel mais surtout le fait que les math, la physique, etc. soit inné chez toi. Je sais pas si tu es passé par la fac et les prépa, mais on voit clairement l'inversion des premiers partout du lycée avec ceux qui étaient on va dire "moyen" car nul partout sauf en une ou deux matière qu'ils ne travaillent même pas.

Je suis partiellement d'accord avec toi, mais l'inné à beau être inné, sans un minimum de travail tu ne pourra pas faire grand chose de cela.

Jaggerjack_grimm a écrit:

avoir vu pas mal de personne s'être trompé de parcours du genre ils ont pris S parce que c'est la voix qui donne le plus de débouchés, mais ils ont continué les sciences alors que c'est les langues, la communication ou encore d'autres choses qui leurs plaisaient (où ils étaient bon naturellement), difficile de retourner en arrière quand on a déjà fais 2 années de prépa ou validé une licence voir même un master. [...] Malheureusement, les personne qui ne font pas les études et les boulots
qui leur plaisent, c'est courant, j'en ai vu beaucoup autant en fac
qu'en prépa.
Il y a se tromper et décider de prendre une voix "plus raisonnable". Ce que je dis n'engage que moi, mais en suivant ton raisonnement, j'ai des capacités innées pour le domaine littéraire, mais j'ai choisi un parcours purement et clairement scientifique tout simplement parce que des études scientifiques m'ouvriront plus de portes d'embauche que des études de philo ou de lettre. Choisir les études qu'on veut faire ne doit pas être basé uniquement sur le fait que telle ou telle matière nous plait. Ce serait faire une grosse bêtise en ne se fiant qu'à sa volonté et à la soif de faire un truc qu'on "maitrise". Avant de choisir il faut chercher des compromis (par exemple moi j'ai choisi un parcours qui regroupe la matière que j'affectionne le plus et celle que j'aime le moins), essayer d'allier l'utile à l'agréable. Parfois c'est possible, et parfois ça ne l'est pas, c'est comme ça.

Jaggerjack_grimm a écrit:
C'est peut être incompréhensible actuellement pour certains sur ce forum, mais il vaut mieux se planter au bac pour finalement remarquer que l'on s'est trompé de voie en terminale (genre on est bon en langues alors qu'on est en S), après c'est de plus en plus dur de revenir en arrière. Malheureusement, les personne qui ne font pas les études et les boulots qui leur plaisent, c'est courant, j'en ai vu beaucoup autant en fac qu'en prépa.

Heu oui, mais faut y aller molo quand même. Comme je le dis, le Bac c'est un diplôme qui se prépare sur toute l'année et pas à la dernière minute. Et je ne pense pas que le fait qu'on se soit trompé de fillière influence beaucoup la donne si on a travaillé régulièrement. Il faut le prendre au sérieux ce diplôme, même s'il ne sert pas à grand chose. Décrocher une mention au Bac certes ne changera pas grand chose pour celui qui voudra ou non t'employer plus tard, mais ça flatte ton égaux et cela par moment ça peut beaucoup aider d'y repenser.

Sinon, pareil que Telperion, je lance un appel aussi aux éventuels littéraires du forum, j'aimerais bien avoir vos sujets de philos et en discuter avec vous plus tard...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diplôme   Sam 20 Juin 2009 - 18:08

Moi j'ai un seul conseil à donner a ceux qui passent leur bac cette année : faites les études supérieurs qui vous plaisent si vous l'avez. C'est pas parce que tonton vous dit que tel marché est bouché que vous n'aurez pas de taff après. C'est faux. les marchés, ça se bouche et ça se débouche, ça s'ouvre ici et ça se ferme là-bas. Même si ce n'est pas en France, mais vous trouverez du travail.
Ne gâchez pas vos études. Faites vous plaisir. C'est déjà chiant, autant faire des trucs que vous aimez. Après, ce sera trop tard. Après le Bac ce n'est pas trop tard (je prends mon propre exemple, bac arts appliqués et pourtant aujourd'hui, j'me tâte pour un master science po, apres une licence histoire....) même si ça demande un sacré travail en première année pour "s'aligner" sur ceux qui ont fait un bac plus indiqués.

Pour le bac, j'ai pas vraiment de conseil. J'y suis allé en touriste complet et je l'ai eu, donc je ne pense pas être un exemple puisque c'est une option qui demande d'avoir déjà une certaine base d'acquis/de facilités qui n'est malheureusement pas donnée à tout le monde. Je dirai qu'il faut le faire comme on le sent. Et encore une fois, il vaut mieux en savoir moins mais le savoir mieux. On appréciera toujours plus que vous reconnaissiez ne pas savoir quelque chose, et être capable de "jouer" avec tout le reste que vous savez, de l'approfondir, de le problématiser, plutôt que si vous blablatez pour palier votre manque de maîtrise sur tout un devoir. Autant au lycée, ça peut passer, mais après, ça vous coutera beaucoup plus de points que ça vous en fera gagner.
C'est un dicton qui vous fera aller loin : "quand on ne sait pas, on se tait. On écoute et observe donc."


Revenir en haut Aller en bas
Jaggerjack_grimm
Humain
Humain


Masculin Nombre de messages : 133
Age : 29
Localisation : Don du sang de Las Nochès
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Diplôme   Dim 21 Juin 2009 - 3:06

Telperion a écrit:
Tu fais bien de préciser que ce que tu dis ne vaut que pour les filières scientifiques !

Car la balance inné/acquis n'est pas la même partout. Je prends l'exemple des études de droit : même avec un QI stratosphérique, on ne peut pas réussir sans s'arracher au boulot. Tout simplement parce que le droit n'a rien à voir avec tout ce qui a été vu avant, c'est que du neuf tant dans le fond que sur la forme où la manière d'appréhender les situations intellectuelles

Pour ces matières là (je vais appeler ça matière pour simplifier... sinon on s'en sort pas), l'inné est en fait l'intérêt personnel. Je prend pour exemple quelqu'un qui n'a aucune facilité ni même en langage, mais qui adore lire des pièce de théatre, rien n'est inné, simplement le choix sera évident lors du parcours car ses "facultés" se développeront plus facilement dans un domaine car le travail n'en sera pas un (travail veut dire torture à la base) mais sera un plaisir.

Je connais quelqu'un de moyen en tout, mais cette personne adore conter les sous, elle s'intéresse aux banques (ça en dit long sur le personnage lol). Enfin, tu vois ce que je veux dire? Son intérêt personnel prendra le pas et formera l'inné alors que cette personne n'a jamais rien connu en droit et comptabilité.

Bref, encore une fois c'est mon point de vue, mais selon moi il y a trois choses innées, la logique, le langage et l'intérêt personnel (chacune que l'on peut détailler). Avec ces trois choses là on peut se diriger vers ce qui nous convient le mieux.

Je reconnais que quelqu'un qui a de l'inné en logique aura beaucoup plus de chance en math que celui qui a un intérêt personnel vers une matière où rien ne parait inné. Mais il ne faut pas se dire que pour le droit tout le monde commence à 0, certaines personne auront évidement plus de facilité à travailler ces matières que d'autres, ça compte énormément.

Bon sinon, bonne chance pour le bac à tous les terminales, j'espère que vous avez pris une option pour gagner des points gratos, c'est le jackpot pour rattraper des matières en dessous de 10 (un musicien dans les parages, non?).

Demain les maths
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elred Nimrais
*Rédacteur BKT*


Masculin Nombre de messages : 1573
Age : 25
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Diplôme   Dim 21 Juin 2009 - 12:48

The 4th a écrit:
Moi j'ai un seul conseil à donner a ceux qui passent leur bac cette année : faites les études supérieurs qui vous plaisent si vous l'avez. C'est pas parce que tonton vous dit que tel marché est bouché que vous n'aurez pas de taff après. C'est faux. les marchés, ça se bouche et ça se débouche, ça s'ouvre ici et ça se ferme là-bas. Même si ce n'est pas en France, mais vous trouverez du travail.
Ne gâchez pas vos études. Faites vous plaisir. C'est déjà chiant, autant faire des trucs que vous aimez. Après, ce sera trop tard. Après le Bac ce n'est pas trop tard (je prends mon propre exemple, bac arts appliqués et pourtant aujourd'hui, j'me tâte pour un master science po, apres une licence histoire....) même si ça demande un sacré travail en première année pour "s'aligner" sur ceux qui ont fait un bac plus indiqués.

C'est marrant c'est exactement ce qu'on arrête pas de me répéter concernant les études que je veux faire ("l'informatique c'est bouché")

Bref, j'approuve évidemment ton conseil, pour moi le plus chiant est derrière moi et ça va me faire du bien de faire vraiment quelque chose que j'apprécie : )


D'autre part:
kirari a écrit:
Diamoniac a écrit:

Joue pas à la modeste toi tu veux qu'on parle de tes notes du bac? ^^

Sauf que moi quand je passais le bac, je ne suis pas sortie de mon épreuve de physique ou de SVT en me disant que j'aurai 16-17, mais plutôt que j'aurais la moyenne, entre 13 et 14... Après, je n'ai jamais su réellement juger mon travail donc voilà ^^.

Je pense que c'est un bon atout de savoir bien juger son travail : ) Je l'ai fait tout au long de l'année et je me suis rarement trompé. Ca évite pas mal le stress de pas savoir si oui ou non notre note sera bonne quoi : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fury
*Modo*


Féminin Nombre de messages : 2904
Age : 28
Date d'inscription : 07/08/2007

MessageSujet: Re: Diplôme   Dim 21 Juin 2009 - 18:55

Bon je vais repartir sur la différence Bac/études supérieures car il y a deux trois points qui me posent problème:

Déjà, passer le bac en touriste.
J'en vois un certain nombre qui disent ça, mais est-ce qu'ils se rappellent réellement dans quels états ils y étaient allés?
Pour ma part, j'avais trimé les dernières semaines de révisions car j'étais juste niveau note tant dans les matières scientifiques que dans les matières littéraires. Et j'étais loin d'y être en touriste. L'ayant passé il y a trois ans, c'est loin d'être frais mais pas suffisamment pour tout oublier.
Il est clair par contre, qu'à côté de ce que j'ai passé cette année, on est loin de quelque chose de déconcertant.

D'autre part, le but du jeu du bac est de l'avoir donc autant bosser l'ensemble des matières (notamment celles où les difficultés peuvent apparaître, car même si on a des épreuves facultatives, on peut aussi se planter), donc il est normal qu'on nous saoule avec. De surcroit le bac étant réparti sur plusieurs années, on passe donc 8 matières, plus avec les facultatives. En prépa, j'en étais à cinq voir six. (Français-philo, maths, physique,sciences industrielles, Lv1 et LV2), donc pour moi, ça revient presque au même.

Là où tout change, ça reste pour moi dans la façon de travailler. Si avant le bac, je relisais juste ma leçon du jour au lendemain, ça pouvait passer, en prépa j'avais intérêt à réviser en début de semaine pour un ds prévu le samedi.

Pour ce qui est de l'inné, oui, ça existe, mais si le mec qui se sent bien dans cette "matière" ne s'exerce pas, il peut se faire poutrer par un mec qui, lui aura taffer dessus, je pense aux maths, où même si les deux trouvent le bon résultat, si tu cites pas le théorème, bah tu es cuit.
De l'inné, je doute en avoir, du moins pas dans le parcours que j'ai. Est-ce que j'ai meilleure mémoire, peut-être? Mais si l'inné est un avantage, je doute qu'il faille le présenter comme facteur n°1 de la réussite, mais plutôt comme un facteur aidant à la réussite. Que ce soit avant ou après le bac.

Enfin, la réussite est aussi du à un gros coup de chance, à savoir qu'on peut tomber sur des épreuves où si on était juste pendant l'année, on y cartonne pendant l'épreuve. Au bac, je suis tombée sur LE commentaire de texte où je suis passée d'une moyenne de 9 à 11 le jour du bac. Certes c'est pas énorme, mais ça joue. De même, dans la suite de mon cursus, se payer une bonne note (quelque soit la matière!!) est un gros plus pour gagner des places, du moins avoir une moyenne confortable.

Pour ce qui est de la culture, c'est un choix fait par ceux qui font le programme donc effectivement on nous formate à une certaine culture. Cependant, si les profs suivent le programme, ils enseignent aussi des façons de faire qu'on peut se ré-approprier par la suite. Effectivement tout un chacun préfèrerait sa propre culture, mais dans ce cas, bonjour le délire lors de la correction des copies, sachant que c'est déjà le cas même en ayant une base précise. Malheureusement, je doute qu'on puisse éliminer la culture du parcours, car ce sont les matières qui font la différence entre deux candidats moyens pour la même école.
De plus, au bac, on demande ni plus ni moins d'appliquer une façon de faire avec quelques connaissances. Je pense à la philo où c'est plus la méthode ainsi que deux-trois citations qui m'ont permise une telle note.

Enfin le truc qui a failli me faire hurler:
Citation :
C'est peut être incompréhensible actuellement pour certains sur ce forum, mais il vaut mieux se planter au bac pour finalement remarquer que l'on s'est trompé de voie en terminale (genre on est bon en langues alors qu'on est en S), après c'est de plus en plus dur de revenir en arrière. Malheureusement, les personne qui ne font pas les études et les boulots qui leur plaisent, c'est courant, j'en ai vu beaucoup autant en fac qu'en prépa. Et faire des études et un boulot qui plait, c'est plus important qu'une mention au bac que personne ne regardera sur un cv.
D'ailleurs au passage, tous ceux qui veulent devenir ingénieur, renseignez vous vraiment sur ce que c'est le boulot d'ingénieur... selon les écoles, on peut avoir de très mauvaises surprises.

Attendre le bac pour le plantage de filière, j'ai tendance à dire que c'est trop tard même. A l'heure où les gens passent le bac, ils ont aussi déjà décidé de ce que ce sera leurs études supérieurs (admissions post-bac, les facs, les iut et autres...)
Je pense qu'il faut profiter des deux premières années de lycée pour passer chez tout ce qui est conseiller principal d'orientation mais surtout profiter des portes ouvertes dans le supérieur pour savoir ce qui peut se passer. Avant, c'est beaucoup trop tôt et après, comme tu l'as dit, c'est trop tard. Mais redoubler une année de terminale (de surcroit je pense pas que l'on puisse passer d'une terminale S à L d'un claquement de doigt, sachant qu'il y a des épreuves de bac en première...donc au lieu de perdre un an on en perd deux) pour constater que la filière n'est pas ce qu'on voulait, cela me parait aberrant. La seconde reste donc l'année décisive pour tout ce qui va en découler et la S garde malheureusement son statut de favorite car elle garde le maximum de portes ouvertes.

De surcroit, je suis d'accord avec kirari, c'est un choix à compromis entre plusieurs matières que l'on aime ou pas. (Pour ma part, l'histoire et la géo me mettaient à l'aise et j'y étais assez bonne, mais j'ai favorisé les sciences, où j'étais moins douée et peut-être moins intéressée au départ et ce n'est pas un choix que je regrette aujourd'hui).

Enfin, pour tout ce qui est ingénieur, je confirme, il faut trainer dans des salons pour saisir tout ce qu'il peut y avoir comme statut, mais aussi l'école (reconnu par la Commission des Titres d'ingénieurs, matières enseignés, j'en passe et des meilleures). Là, malheureusement, se contenter de lire une plaquette pour une école ne donnera pas l'idée de ce qu'est qu'être ingénieur.

Dernier point de l'utilité du bac: aujourd'hui, les cas sont rares de gens qui réussissent sans le bac (ça arrive, j'en connais) et par réussite, j'entends avoir un toit, un boulot, de quoi vivre et de quoi avoir des loisirs.
D'autre part, sans bac, ben pas de fac, pas de prépa, pas d'iut. Bref, le bac ne permet plus que de valider des études dans le secondaire certes, mais on ne peut pas continuer sans. D'autre part, si il y a quelques candidats pour les Universités de Technologies, il y a trois ans, on ne pouvait y accéder sans mention assez bien pour Troyes et Belfort, voir bien pour Compiègne. Je pense que c'est encore de mise cette année.
Certes sur le cv, ça reste un point mais qui sera, je pense annihiler par le diplôme final.

Enfin pour les études supérieurs, effectivement, c'est aux antipodes de la terminale. Un des gros changements restent pour certaines filières (celles à concours) passe de comment me payer la note maximale à comment poutrer le meilleur de la classe. La façon de travailler aussi (même si en prépa, on te file des coups de pieds aux fesses pour bosser, en fac, c'est loin d'être le cas, par contre, si tu réagis pas devant les partiels, c'est redoublement assuré). Et la fac est en train de perdre ce côté glandouille qui existaient encore il y a quelques années, ce qui est pas plus mal.

Bref pour ceux qui passent le bac, m***e ou bonne chance, c'est au choix.
Pour les conseils, c'est un peu trop tard à mon sens. Wink

Pour ceux qui le passeront dans un an ou deux, bosser régulièrement, écouter en cours (ça aide), négliger pas les matières et surtout renseignez-vous sur l'après-bac tant que vous avez encore le temps, ce sera presque trop tard lors des inscriptions post-bac. Privilégiez les journées portes ouvertes, les élèves essayeront de vous donner un aperçu un peu plus réaliste de ce qui s'y passe que sur une plaquette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elred Nimrais
*Rédacteur BKT*


Masculin Nombre de messages : 1573
Age : 25
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Diplôme   Lun 22 Juin 2009 - 1:45

Fury a écrit:
D'autre part, si il y a quelques candidats pour les Universités de Technologies, il y a trois ans, on ne pouvait y accéder sans mention assez bien pour Troyes et Belfort, voir bien pour Compiègne. Je pense que c'est encore de mise cette année.

Eh bien apparemment d'après mes renseignements et mes constatations, le système a changé cette année. Je suis pris d'office à Compiègnes (sur dossier) sans avoir passé le bac, donc à priori pas de mention bien obligatoire en vue. D'autre part je te corrige, même il y a trois ans, c'était assez bien minimum pour Compiègnes et bien recommandé pour réussir (évidemment).

Toujours est-il que ce système a apparemment été abandonné.

Enfin, moi je veux l'insa de Lyon, je suis pas encore pris sur dossier et ça m'embête un peu. Bizarre d'être pris d'office dans une école plus petite, plus sélective en principe car mention obligatoire selon la rumeur, et aussi côtée que l'insa qui elle a 3 fois plus de places et des étudiants sans mention dans ses rangs...

Toutes façons, j'ai pas à me plaindre, je sais déjà que je suis en école d'ingénieur l'année prochaine et ça c'est cool : )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diaclase
4ème officier
4ème officier


Masculin Nombre de messages : 917
Age : 27
Localisation : Besak'
Date d'inscription : 14/04/2008

MessageSujet: Re: Diplôme   Lun 22 Juin 2009 - 3:10

Telperion a écrit:
Celui par exemple qui n'a jamais bossé Keynes, Weber, Schumpeter, Smith, Ricardo, Max etc...ne réussira jamais l'épreuve de spé ES.


+1

Entierement d'accord. La filiere S est la seule filiere ou les competences naturelles peuvent permettre de s'en sortir en touriste avec des mentions TB. De plus c'est egalement la seule filiere, ou le gros de la note est basée sur math/Phys'/SVT.
L'eleve lambda, naturellement bon en sciences, peut tranquillement se prendre ses 18 dans ces trois matieres, et aller se ramasser un joli 3 en langues, histoire et compagnie sans etre inquieter.
Bien pour ca d'ailleurs que les mentions TB sont légions en S par rapport a L ( ou le gros de la note est du a la note de philo, beaucoup plus aléatoire ) et ES ou les notes et les coef s'equilibrent a peu pres.

Bien sur, des etudiants de S bossent, comme partout, ce ne sont pas tous des touristes, ne generalisons pas.

Pour les L et les ES, ca pas moyen faut bosser pour s'en sortir, apprendre ses cours, mais n'abusons non pas non plus, si vous bossez un minimum, et que vous savez les grandes lignes, et les notions les plus importantes de votre Megabac, vous devriez vous en sortir sans probleme.

Apres, j'apporte mon avis sur la fac de lettres, ca changera des scientifiques. Certes en parcours Sciences, le post bac est plus ardu que le niveau lycée, c'ets clair, mais en lettres c'est pas forcement pareil.

Etant passé par les Lettres modernes, j'ai deja vecu la situation de sortir d'un cours de morphosyntaxe, pour aller en expression francaise apprendre a mettre des majuscules au debut des phrases et des points a la fin.
La fac de lettres voient enseigner chaque année des programmes totalements débiles, certains étant d'une difficulté inouie ( bien que tres rare ) et la plupart étant d'une facilité infantine. La seule grosse difficulté pour reussir la fac de Lettre étant de trouver la motivation de bosser quand vous n'avez que tres peu de cours et la grande tentation d'aller vous balader avec les potos'

Mais je soutiens tout ceux qui disent de faire ce qui vous plait, c'est bien le principal. 'Vaut mieux un taf interessant au smic, ou vous vous voulez avec le sourire qu'un taf de torture qui vous arrache du lit chaque matin dépité pour avoir plus a la fin du mois...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://formenmedia.ign.com/media/news/image/hardcore/stickfight3
Dieu
*Modo Traductueur*


Masculin Nombre de messages : 2857
Localisation : Sylas hasst, beherrscht, zerstört, besiegt, besteht !
Date d'inscription : 18/12/2005

MessageSujet: Re: Diplôme   Lun 22 Juin 2009 - 3:18

Bon, on est pas là non plus pour comparer les différentes filières, parce que sinon j'vais y aller, et en tant qu'ancien STI, tout le monde va en prendre plein la gueule.


Edit Hurqalya : Indeed. L'ancien S que je suis tient quand même à signaler que le post ci-dessus est truffé d'absurdités sur cette filière. M'enfin vu que c'est pas le seul, je m'arrête là sinon j'en finirai plus.

_________________
membre de Gibberish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://purity.bobfuck.net/?show=4382
Tux
Humain
Humain


Masculin Nombre de messages : 286
Age : 24
Date d'inscription : 09/06/2008

MessageSujet: Re: Diplôme   Lun 22 Juin 2009 - 14:15

Juste pour dire que je viens de passer mon bac écrit de français et que ça s'est relativement bien passé.

On est tombé sur le théâtre avec la scène V de "La critique de l'école des femmes" de Molière à commenter.

Je trouve qu'on est bien tombé car le théâtre, pour moi n'est pas le plus dur (la poésie par contre ...).

Bref, j'espère avoir une bonne note.
Si quelqu'un a passé le bac français ce matin qu'il laisse ses impressions ce serait sympa ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elred Nimrais
*Rédacteur BKT*


Masculin Nombre de messages : 1573
Age : 25
Date d'inscription : 20/08/2007

MessageSujet: Re: Diplôme   Mar 23 Juin 2009 - 17:11

Maths passé, j'ai mon bac en théorie.

Juste pour dire que le sujet était en carton, l'exo d'Arantir sur son topic matheux m'avait mis de gros doutes sur ce que je savais faire ou pas, mais en fin de compte, y a une question où j'ai faux, une où j'ai que la moitié de la réponse et une dernière que j'ai peut-être (je dis bien peut-être) pas assez détaillée... 16 minimum, sans exagérer... La spé était même plus simple que l'exo de tronc commun!

Bref, que du bon pour mon bac, je suis de bonne humeur ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diamoniac
Humain
Humain


Masculin Nombre de messages : 319
Age : 25
Date d'inscription : 27/06/2008

MessageSujet: Re: Diplôme   Mar 23 Juin 2009 - 19:44

Kirari voulait savoir quelle démonstration on allait avoir: on est tombé sur la démonstration de probas comme quoi (n p)= je sais plus quoi. La formule qui ne sert jamais d'ailleurs. Chiant à démontrer en plus je pense que ma rédaction est bof. Mais bon le reste est allé tranquille je plussoie Elred
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spit-Fire
Humain
Humain


Nombre de messages : 232
Localisation : En Enfer... en train de cramer/griller comme un steack :D
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Diplôme   Mar 23 Juin 2009 - 23:12

J'avais pas vu ce sujet... Bon ben allez je suis déraisonnable une dernière fois c'soir jme couche a 11h
alors que j'ai histoire-géo demain Matin (pitié faites que j'ai pas la guerre de Corée, société de consommation ou un sujet relou comme ça)
La philo c'était relou, la littérature Yaataaa!! pile tombé sur les sujets que je voulais (le guépard, les liaisons dangereuses)
Anglais, pas trop dur mais bon le thème c'était pas ma tasse de thé^^
Allemand, Facile pas de quoi tenir 2 heures
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaggerjack_grimm
Humain
Humain


Masculin Nombre de messages : 133
Age : 29
Localisation : Don du sang de Las Nochès
Date d'inscription : 22/03/2009

MessageSujet: Re: Diplôme   Mer 24 Juin 2009 - 0:27

Fury a écrit:
Attendre le bac pour le plantage de filière, j'ai tendance à dire que c'est trop tard même. A l'heure où les gens passent le bac, ils ont aussi déjà décidé de ce que ce sera leurs études supérieurs (admissions post-bac, les facs, les iut et autres...)
Je pense qu'il faut profiter des deux premières années de lycée pour passer chez tout ce qui est conseiller principal d'orientation mais surtout profiter des portes ouvertes dans le supérieur pour savoir ce qui peut se passer. Avant, c'est beaucoup trop tôt et après, comme tu l'as dit, c'est trop tard.

Tu es à bac +3, pas bac+5. Tu ne sais pas encore ce que c'est que de voir les gens en fin de M2 te dire "ben j'aime pas ce que je fais", "mon dieu je vais faire un métier qui ne me plaira jamais", ils te donneront tout un tas de raison à cela sur leur parcours, chacun la sienne. Celle que j'ai entendu le plus c'est "j'étais bon en tout, alors je ne savais pas vraiment quoi faire", ça parait bizarre, délicat, surtout quand ils te disent qu'ils n'auraient pas pu le savoir ne serait ce qu'1 an ou 2 ans plus tôt.

Quand à ce que j'ai mis en gras, réfléchi un peu mieux à ce qu'est un conseiller d'orientation, ses moyens d"orienter". Je vais te donner un exemple :

Une fille au collège et au lycée, elle est intéressée aux illusions d'optique, mais elle est plutôt bonne en tout. Le conseiller voit ses notes et lui demande par quoi elle est intéressée. Le conseiller lui dit "mais c'est parfait, allez en S c'est fait pour vous! A la fin de la terminale, vu qu'elle a eu son bac avec une bonne mention et des bonnes notes partout, le conseiller lui dit "allez en prépa scientifique, ça vous donnera des débouché... (et toutes les autres raisons que l'on invoque pour aller en prépa).

Résultat, cette fille dont je te parle a passé une licence de physique chimie avec mention, et ça avait l'air de l'intéresser toujours, même si je pense que tu le sais, en licence, on se demande toujours si on a appris quelque chose qui sert, rien n'est encore concret à bac+3.

Donc elle se dirige en master, elle fait son master 1, là avec le stage, elle remarque qu'elle n'aime absolument pas ce qu'elle fait, que ce soit coté recherche ou professionel, la physique chimie en fait c'est pas son truc. Mais tout le monde lui dit, continu ton master, au moins que t'aie ton diplôme pour voir ce que tu fais ensuite, que tu ne sois pas largué avec rien dans ta vie.

Au final, elle a un master 2, elle ne veut pas faire les métiers qui débouchent de son master et elle ne l'a su qu'en faisant ses stages, parce que voir la description du master et les métier qui en débouche, ça ne nous dit pas si ça nous plaira.

Donc oui, ne pas travailler (ou travailler faiblement, avec modération) c'est une solution pour certains. Notamment pour l'exemple que je t'ai donné, ça lui aurait permis de voir tout de suite qu'elle était meilleure naturellement en matière littéraire, son travail en science a faussé complètement son jugement et le jugement des conseillers d'orientation.

La prépa (voie royale pour certains) a ses échecs dès le début de la première année, j'ai vu quelqu'un de très bon en math en terminale, qui adorait cette matière, faire une mpsi puis finalement aller en 1ère année d'éco, puis en 1ère année de médecine, puis en 1ère année de droit et il va encore changer. Pourquoi? Parce que la prépa l'a dégouté du travail en math alors qu'à la fac tout se serait bien passé. Parce que la mpsi, c'est aussi de la physique, de la chimie, de la SI, du français, de l'anglais. Et un prof de physique, de français, de SI qui nous répètent toute l'année qu'on est une sombre m****, c'est pas top et au final ça a une incidence sur la motivation au travail et ça a eu une incidence sur ses maths.

Dans ce que j'ai dit, je ne me préoccupe pas de ceux qui sont sur de ce qu'ils veulent faire, mais surtout ceux qui ne savent pas vraiment, ceux qui finissent par avoir des doutes, ceux qui vont finir par faire 10 ans d'étude pour présenter un diplôme de master sur leur cv. Ça vaut pour tout le monde, surtout les bacheliers qui n'ont pas encore connu les gens aller de 1ère année en 1ère année ou qui sont à l'aube d'avoir un emploi et qu'ils savent qu'ils ne vont pas l'aimer (je sais que ça fait plusieurs messages similaires que je laisse, mais avec les exemples que je donne, dsl M. les modos mon message a ma place ici, libre à vous de censurer si ça vous plait).

Ne pas travailler en S pour réaliser que finalement la filière qu'il nous fallait, c'était la L ou la ES ou une technologique, c'est une bonne chose. Se compliquer la vie à obtenir un bac S, faire des études S pour rebondir au final sur d'autres études c'est une perte de temps, du stress, de l'inquiétude, du travail dans le réel sens où c'est de la torture.

Je n'ai pas les statistiques sous les yeux, mais nombreux ceux qui quittent un master scientifique pour aller en communication, en management ou alors qui vont faire prof sans pour autant aimer enseigner, j'ai souvent entendu des responsables de ces master et prépa capes parler de ça lors de conseils d'UFR et comptes rendu. Imagine donc le cas de ces personne qui étaient peut être bonnes naturellement en matière littéraire, mais vu qu'elles ont beaucoup travaillé les sciences et peu les lettres (vu leurs facilité) au lycée, elles ont été guidé vers les sciences. Vous allez dire que ce ne sont que 2 exemples, j'en ai pleins d'autres! Mais mon message est assez long comme ça, je pense que vous avez compris.

Alors Fury, tu n'as peut être jamais encore connu ce genre de personne, tu vis peut être encore dans un cocon qui ressemble au lycée, mais la réalité pour la plupart des gens, c'est ce que je t'ai écris juste avant. Libre à toi de ne pas me croire, mais sache que si tu es dans une école, cela n'est pas du tout représentatif de la population étudiante, la majorité des étudiants même en 4-5ème année est en fac, à se poser bien plus de question sur leur avenir que tu ne l'imagines.

Tu restes encore formaté par tous tes profs "il faut travailler pour réussir", ces profs là n'ont même pas cherché à voir si ce qu'ils enseignaient plaisait aux élèves et les conseillers d'orientation ont un boulot beaucoup plus compliqué qu'ils ne le pensent, ce n'est pas simplement en allant voir un conseiller d'orientation comme tu le dis que pour certaines personne ça va changer.

Comme je l'ai dis, les profs cherchent avant tout à obtenir un score! Leur salaire en dépend, que ce soit un prof de Terminale ou même avant. Les notes des élèves surtout en 1ère et terminale (quand ils ont déjà fait leur orientation) passe avant l'écoute et la réorientation sauf dans les cas difficiles, mais dans les cas moyens qui se révèleront difficiles 3-5 ans plus tard, ils ne font rien.

J'ai suivi deux élèves de lycée, une qui a été dirigé en S par ses profs et conseiller, résultat aujourd'hui elle va en STI (Dieu!) et je suis content
qu'elle aie réalisé qu'il fallait changer de filière. L'autre était en terminale S, elle a galéré pour avoir son bac S alors qu'elle est bonne en langue et n'a pas du tout galéré pour obtenir des bonnes notes en matières littéraires, tout ça pour quoi? Pour vouloir être institutrice plus tard, mais elle aurait très bien pu faire ça avec un bac L qu'elle aurait remporté sans difficulté!

Ma foi, ou toutes les personne que j'ai rencontré sont imbéciles, ou alors elles sont mal orienté, c'est quoi d'après toi? Ça a souvent été dis, la filière S est trop favorisée, ça a des bonnes mais aussi des mauvaises conséquences.

Posez vous les bonnes questions maintenant les bacheliers, dans 5 ans ce sera trop tard, mais ne pensez pas que l'on retourne facilement en arrière même si on n'a fait qu'une année d'étude.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kirari
3ème officier
3ème officier


Féminin Nombre de messages : 1153
Age : 27
Localisation : dans la vallée des fées... ou dans un froid ancestral, ça dépend des fois
Date d'inscription : 11/12/2008

MessageSujet: Re: Diplôme   Mer 24 Juin 2009 - 1:56

Diamoniac a écrit:
Kirari voulait savoir quelle démonstration on allait avoir: on est tombé sur la démonstration de probas comme quoi (n p)= je sais plus quoi. La formule qui ne sert jamais d'ailleurs. Chiant à démontrer en plus je pense que ma rédaction est bof. Mais bon le reste est allé tranquille je plussoie Elred

A oui, les proba c'est chiant... même niveau bac+2 j'y comprends toujours rien ^^'(bon en même temps je ne suis pas dans le parcours maths mais biologie donc ça n'a pas vraiment d'importance...). Ce serait pas une des lois binomiales par hasard?... Elle ne sert peut-être pas en terminale mais nous on l'a beaucoup utiliser ce semestre (d'ailleurs c'était LA formule à savoir si tu ne voulais pas te planter à l'interro). je me rappelais pas qu'on voyait ça en spé, 'faut dire que moi les probas, je les avaient zappés en terminale.

Elred Nimrais a écrit:
La spé était même plus simple que l'exo de tronc commun!
En maths on a souvent cette impression que la spé était plus simple que le tronc commun... je ne démentirai pas vu que quand moi je passais le bac, le tronc commun était tombé sur la géométrie dans l'espace, donc d'un côté il y avait les 6 spé qui souriait en découvrant que c'était arithmétique et les 30 autres qui grimaçaient devant leur structure en 3D. Je dois avouer qu'à ce moment là, c'était presque jouissif tellement toute l'année on nous avait traité de dingue d'avoir pris spé Maths. D'autant plus que les exo en spé Physique et spé SVT cette année là était beaucoup plus dur que le tronc commun. Donc les 6 exceptions se sont retrouvés assez avantagés...

Quoiqu'il en soit, toujours aussi contente que vous vous en soyez plutôt bien tirer. Maths coef 7 ou 9, ça peut booster (et planter aussi) la moyenne finale.Et une fois les 3 matières scientifiques passées pour les S la tension redescend direct... D'ailleurs je trouve ça sympa qu'il vous ai mis ces épreuve au milieu parce que nous on les avaient les derniers jours, du coup, pas facile de se concentrer pour réviser l'histoire géo quand on a encore en tête toutes ses démos et formules.
Mais apparemment tout roule pour vous, vous êtes en bonne voix pour décrocher une mention on dirait, en plus du billet pour entamer ces magnifiques études supp ^^; n'oubliez pas de nous tenir au courant des résultats.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dieu
*Modo Traductueur*


Masculin Nombre de messages : 2857
Localisation : Sylas hasst, beherrscht, zerstört, besiegt, besteht !
Date d'inscription : 18/12/2005

MessageSujet: Re: Diplôme   Mer 24 Juin 2009 - 14:07

Bon, je rappelle à certains que même si leurs posts font 3km et qu'ils sont écrit dans la langue de molière, le sujet ici c'est le bac, pas après, pas avant.
Encore un post ne parlant pas des épreuves de bac ou de résultats liés et je lock.

_________________
membre de Gibberish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://purity.bobfuck.net/?show=4382
tsubaky
4ème officier
4ème officier


Masculin Nombre de messages : 887
Age : 25
Localisation : Cannes...
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Diplôme   Mer 24 Juin 2009 - 14:24

Ce matin Histoire Geo !

Ca faisait un bail que la geo n'etait pas tomber en majeur non ?

En tout cas j'ai pris l'etude de doc (assé facile je trouve, les documents aidés pas mal ) et le sujet sur De Gaulle (meme si je ne me suis rendu compte que tropt tard que c'etait un auteur americain et que donc c'etait que du pipeau ironique ... mais bon )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinsetsu
5ème officier
5ème officier


Masculin Nombre de messages : 568
Age : 28
Localisation : Mions
Date d'inscription : 24/11/2007

MessageSujet: Re: Diplôme   Mer 24 Juin 2009 - 14:26

Mais c'est un truc de fou il connaisse que degaulle pour le bac. On voit l'équivalent de 100 ans d'histoire et on se tape toujours deGaulle.

Effectivement une majeure de géo c'est plus rare que l'inverse. Alors et comme t'en es-tu sortit...? de quoi parlé le sujet plus précisément...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spit-Fire
Humain
Humain


Nombre de messages : 232
Localisation : En Enfer... en train de cramer/griller comme un steack :D
Date d'inscription : 01/02/2009

MessageSujet: Re: Diplôme   Mer 24 Juin 2009 - 14:29

Citation :
En tout cas j'ai pris l'etude de doc (assé facile je trouve, les documents aidés pas mal ) et le sujet sur De Gaulle (meme si je ne me suis rendu compte que tropt tard que c'etait un auteur americain et que donc c'etait que du pipeau ironique ... mais bon
Pareil :dent:! c'était pile ce qui me convenait (je craignais d'avoir majeur d'histoire et cartes de géo sur lesquels je me serai mal débrouillés :s)
Les inégalités de la mondialisation => Aux infos on arrête pas d'en parler :dent:! et puis c'est pas très difficile Razz
Perso j'ai parlé sur la logique de la délocalisation, les échanges commerciaux, la situation en Asie orientale et en Afrique (le tiers temps ça aide :oups:! ) et en quoi ça reflétait des inégalités au niveau de la mondialisation
De Gaulle==> Vrai que le texte était ironique mais je pense m'en être pas mal débrouillé :Irockdude:!
5 jours Tranquilles avant mon oral d'anglais :dent:!

Ps: Dans mon lycée on a eu une histoire avec les sujet 1 et 2 qui avaient déjà été tirés et qui ont été remplacé et vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tsubaky
4ème officier
4ème officier


Masculin Nombre de messages : 887
Age : 25
Localisation : Cannes...
Date d'inscription : 01/07/2006

MessageSujet: Re: Diplôme   Mer 24 Juin 2009 - 14:40

Pareil. Ils ont changé le sujet de compo de la dmediterrané en un sujet de compo sur l'asie orientale pour cause de "fuite" a priori

Le texte a était ecrit par un auteur americain où il retrace plus ou moins le parcours de De Gaulle mais en insistant pas mal sur les "vrai" raison de sa demission (comme quoi le hero de guerre etait depassé par son temps tout ca....)

Je pense m'en sortir avec un 12,13... ca m'aiderai a rattraper les maths et la physiques :S

Bon courage a ceux qui ont des oraux bientot ^^ (moi chéééééé finiiiii Very Happy)


Dernière édition par tsubaky le Mer 24 Juin 2009 - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Telperion
*Modo*


Masculin Nombre de messages : 2050
Age : 27
Localisation : Surement à la bibliothèque
Date d'inscription : 01/01/2009

MessageSujet: Re: Diplôme   Mer 24 Juin 2009 - 15:12

Shinsetsu a écrit:
Effectivement une majeure de géo c'est plus rare que l'inverse

En section ES, c'était géo en majeur les années 2005 (pas sûr à 100%), 2006 et 2007. Je le sais parce que j'ai moi-même passé le bac en 2007, et tout le monde pensait que ce serait l'histoire qui tomberait. Manque de pot (pour certains) c'était la géo pour la 3ème fois...

Enfin, les inégalités de la mondialisation c'est intéressant comme sujet. Ca peut être chaud car très vaste, mais tant mieux si les documents permettaient de restreindre l'analyse (du coup, les ouvertures et élargissements sont bateaux : suffit d'évoquer ce que les documents passent complètement sous silence).

Par contre, la dissert ça avait l'air sérieux : En ES, le cours sur l'Asie était chiant au possible. Mais au moins il y a de la matière, on peut facilement noircir quelques pages (au bac, c'est à peu près tout ce qui compte dans ces épreuves là).

Quant à De Gaulle, je suis d'accord : ça tombe très souvent. Le pire, c'est que les cours de Terminal à ce sujet sont hyper-caricaturaux (ceux qui iront en droit vont avoir des surprises sur les origines de la Vème République...).

Bref, content que ça se passe bien pour vous et bon courage pour la suite (l'épreuve de SES c'est quand ?)

_________________
"Quand le Sage cherche la Vérité, l'imbécile l'a déjà trouvée."

L'idéologie démocratique de liberté semble jouer en face de la réalité des liens sociaux qui y correspond le même rôle que l'illusion morale du libre-arbitre joue en face du fait, établi par la psychologie, de l'inéluctable détermination causale de tout vouloir humain.
Hans Kelsen, "La démocratie : sa nature, sa valeur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diplôme   Aujourd'hui à 19:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Diplôme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» :?: Ange P.Kagômé/FPR contre Démon J.Kabila/RDC :?:
» Diplôme
» Essai IWC Ingenieur
» diplôme
» lézard d'heures refroidies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bankai-Team [ScanTrad Bleach] :: divers :: Tout et n'importe quoi!-
Sauter vers: