Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le japonais, comment ça marche ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hurqalya
*Admin*
avatar

Masculin Nombre de messages : 5101
Age : 35
Date d'inscription : 10/12/2007

MessageSujet: Le japonais, comment ça marche ?   Dim 27 Sep 2009 - 17:48

Voici rassemblé ici quelques éléments concernant les divers signes japonais (kanji, katakana, hiragana) que vous pouvez trouver dans... Bleach par exemple.

Il s'agit d'extraits d'explications et des liens fournis par Onakuru & zuljin. Tout le mérite leur revient donc.

Ce topic se voulant à but informatif uniquement, il restera locké (les discussions endiablées auront leur place ici : http://forumbankai-team.forumactif.com/tout-et-n-importe-quoi-f10/topic-traduction-t4072.htm )

Si cependant certains japanisants voudraient apporter des informations complémentaires, il suffira de contacter un modérateur Surprised

_________________________________________________

zuljin a écrit:

La langue écrite japonaise se divise en 3 catégories de signes.
Les kanjis qui sont des idéogrammes (un signe = une idée, un concept....).
Les hiraganas qui sont des syllabaires (un signe = une syllabe) utilisés en complément des kanjis.
Les katakanas qui sont eux aussi des syllabaires mais réservés à l'écriture des mots d'origine non japonaise.

Spoiler:
 

Comme vous pouvez le constater, nul besoin d'être un expert en écriture japonaise pour transcrire en rômaji (japonais écrit avec des caractères occidentaux) des hiraganas et des katakanas.

Onakuru a écrit:

Spoiler:
 

Oui : le japonais, en plus de snober les mots étrangers qu’il intègre à son lexique en leur accordant une écriture spéciale, ne sait pas prononcer certains sons. Demandez à un paysan sorti de sa campagne, qui n'a jamais entendu autre chose que du japonais, de faire la différence entre un [ti] et un [tchi]… Il va lutter sa maman. Exactement comme si je vous demande de me prononcer un [u.] ou un [shi] à la japonaise ; vous aurez l’air bien ridicule. Néanmoins, tout cela peut s’apprendre, et les sons traditionnels du japonais (tous ceux présents dans les tableaux de zuljin) se sont vus peu à peu secondés par des sons venus de l’étranger : [te], [va], [we] (présent à l’origine, mais disparu, donc considéré comme un son nouveau à sa réintroduction dans la langue), [fe], [fi], [di], etc. Pour les représenter à l’écrit (en katakana seulement, puisque comme l’a expliqué zuljin, les mots directement empruntés à l’étranger sont écrits seulement avec ce syllabaire et que seuls des mots étrangers sont susceptibles de contenir ces nouveaux sons), on a bidouillé avec les signes déjà existant, selon le tableau ci-dessus.

Onakuru a écrit:

zuljin, encore lui, l’a dit : les kanji sont réputés être des idéogrammes. En réalité ils peuvent être en même temps, et sont souvent en pratique, des phonogrammes. Plus clairement : un kanji, c’est un sens, mais c’est aussi un son donné (ou plusieurs, c’est le côté rigolo du bidule).

La liste des sons officiels auxquels peut correspondre un kanji est limitée : en gros, deux ou trois (parfois beaucoup plus mais, majoritairement, c’est deux ou trois). Le son qu’on utilisera dépendra du contexte, c’est-à-dire des autres kanji présents dans le coin, du mot qu’on veut dire (suivant sa prononciation, un kanji peut prendre un sens différent).

J’en viens à ma subtilité (oui : ce qui précède, c’est technique, mais pas subtil) : un japonais peut choisir de délibérément ne considérer un kanji que comme un idéogramme, c’est-à-dire comme seul porteur de sens. Dans cette hypothèse, il peut donner au kanji en question la prononciation qu’il veut. Il signalera cette dernière à ses lecteurs par les furigana, qui sont les hiragana ou les katakana écrits à côté ou au-dessus des kanji, en petit). Habituellement, ces furigana servent à indiquer la prononciation aux mômes, qui ne maîtrisent pas tous les kanji à leur naissance (ils en apprennent jusqu’au lycée) ; c’est d’ailleurs pour cette raison que tous les kanji de Bleach (et de tous les manga d’une façon générale) en sont accompagnés dans la version originale : le public étant a priori jeune, on lui donne la prononciation de ce qu’il ne sait pas lire pour qu’il puisse comprendre.

L’avantage de ce système, c’est que je peux écrire < dix > et < épées > en kanji (十刃, 十 voulant dire "dix" et 刃 voulant dire "épée"), et dire que ça se prononce [espada] alors que normalement ce devrait être [juunin]. Demandez à un japonais s’il sait ce que veut dire le mot [espada] utilisé dans Bleach et d’où ça vient… A part celui qui se sera renseigné ou qui aura fait de l’espagnol en cours (haha, c’te blague), il ne saura pas ; pour lui, cela renverra aux dix plus puissants Arrancar du Hueco Mundo, cela signifiera "dix épées", et cela aura vaguement une connotation hispanique à cause de la musique qui va avec dans la version animée. Au passage, on peut faire la même remarque avec les mots "Arrancar" et "Hueco Mundo", écrits avec des kanji qui se prononceraient autrement en temps normal et prononcés à l’aide de furigana.

A ce propos, un petit lien qui pourrait plaire à certains, sur le sujet : > CLICK <.

Onakuru a écrit:

Pour les signes [de bruitage], il ne s'agit pas de kanji, mais de katakana, vachement déformés et pas forcément évidents à décrypter, certes, mais c'est pour frapper la rétine du lecteur et donner encore plus d'effet. Ils n'ont aucun sens en eux-mêmes (à la différence des kanji) mais correspondent chacun au son résultant d'une action particulière, comme nos onomatopées (glouglou, boum, pif, vlan, slam,... ).

Voici quelques liens qui pourront éclairer ceux qui seraient intéressés. Je n'ai pas pris le temps de trop creuser le contenu des sites, mais sur le principe ils m'ont semblé corrects. Ils sont tous en anglais.
> 1 <
> 2 <
> 3 <
Le deuxième est je crois le plus complet, mais les onomatopées japonaises y sont directement transcrites en alphabet latin ; il faudra utiliser une table de katakana pour avoir une idée de ce dont cela peut avoir l'air dans une page de manga.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bankai-team.com
Kaeru
Mouchard
Mouchard
avatar

Masculin Nombre de messages : 36
Age : 32
Localisation : Dijon, France (hélas)
Date d'inscription : 23/09/2009

MessageSujet: Re: Le japonais, comment ça marche ?   Mer 30 Sep 2009 - 8:24

Je vais profiter d’être au Japon et de connaître pas mal le japonais pour faire des petits points sur la grammaire, tout ça tout ça

Cours N°1 : La phrase de base et les 3 premières particules!

La phrase de base du Japonais diffère sensiblement de la notre, pour la simple et bonne raison que ce n’est pas une langue latine. Par soucis de simplicité, je vais parler de la phrase telle qu’on l’utilise tous les jours, rien de très soutenu donc (sinon ca devient très vite ingérable, même les Japonais ne s’y retrouvent pas, alors c’est dire), et pour le premier point de grammaire, je vais séparer les mots (ce qui ne se fait pas normalement).

La phrase de base se construit de cette manière :

Sujet + は「ha」 + complément + が「ga」 (ou を「wo」) + verbe
は se prononce « wa » が « ga » et を « o »

Exemples :
ざんげつ は あめ が きらい
Zangetsu ha ame ga kirai
Zangetsu déteste la pluie

いちご は すし を たべます
Ichigo ha sushi wo tabemasu
Ichigo mange des sushis

Quand choisir が, quand choisir を ?

Et bien je dirais, au feeling… plus sérieusement, quand le sujet fait l’action sur le COD, c’est を, が est utilisé pour dire ce que l'on aime ou pas notamment, mais nous verrons l'utilisation des particules plus tard.

Dans les exemples, Zangetsu n’aime pas sur la pluie, donc c’est が. Par contre Ichigo mange les sushis, donc c’est を

は、を et が sont des particules, et c’est aussi la misère pour utiliser la bonne au bon endroit !

On aura vu ici:

は indique le sujet (entre autres...)
が indique la chose que l'on aime, ou que l'on n'aime pas (de même, entre autres)
を indique le COD (avec action du sujet dessus)

Et ca marche assez bien pour à peu près tout.

Zangetsu boit du saké => Zangetsu ha sake wo nomimasu ざんげつ は さけ ぞ のみます
Inoue prend des photos => Inoue ha shashin wo torimasu いのうえ は しゃしん を とります

Version « kanji » des exemples pour les motivés :
斬月は雨が嫌い。
一期は寿司を食べます。
斬月は酒を飲みます。
井上は写真を撮ります。


Vocabulaire :
Ame : pluie ; kirau : détester ; taberu : manger ; nomu : boire ; shashin : photo ; toru : prendre (une photo)
Attention, Kirai n'est pas un verbe!

Conformément à ce que m'a signalé Onakuru, la phrase basique serait plutôt "Thème は - Sujet が - Complément を - verbe/adjectif", cependant, je me suis basé sur la traduction en français, et pas sur le japonais (pas de thème en français, etc). J'eclaircirai ce point la prochaine fois aussi =)

Voila, et merci à Onakuru!

Pour ceux qui ont le courage, voici le lien pour dl ce cours Very Happy
Cours 01 Kaeru
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le japonais, comment ça marche ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le japonais, comment ça marche ?
» Le câble, comment ça marche ?
» Comment ça marche???
» Comment ça marche ?
» Amende pour téléchargement illégal, comment ça marche ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Bankai-Team [ScanTrad Bleach] :: Manga :: Bleach-
Sauter vers: